top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Témoignages poignants depuis Rafah : la souffrance des rescapés de Gaza


La situation tendue entre Israël et le Hamas a plongé la ville de Rafah dans un état de choc. Depuis le 21 octobre, près de 9 000 personnes ont cherché refuge au poste-frontière avec l’Égypte, espérant y trouver un havre de paix. Parmi elles, Fatima Ashour, une avocate palestinienne, n'a pu contenir ses émotions à son arrivée en Égypte le 22 novembre.


Une détresse émouvante

Le soulagement attendu ne s'est pas reflété sur le visage de Fatima. Ses larmes n'étaient ni de joie ni de libération, mais plutôt un mélange d'épuisement, de désespoir et de frustration. « J’ai dû laisser ma famille, mes amis, mes collègues derrière moi. On nous force à tout abandonner », a-t-elle exprimé, la voix chargée de douleur.


Un abandon forcé

Pour Fatima et bien d'autres, cet exode forcé a été une douloureuse rupture. Laissant derrière eux leurs vies, leurs relations et leurs foyers, leur départ a été dicté par une urgence, sans choix ni préparation. C'est une réalité déchirante pour ces Palestiniens contraints de fuir leur chez-soi, pris au piège d'une situation politique et conflictuelle qui ne leur laisse que peu d'options.


Attente d'aide humanitaire

Tandis que les rescapés cherchent refuge, l'aide humanitaire attendue tarde à arriver. Les tonnes d’aide bloquées en attente de passage soulignent l'urgence de la situation. Les organisations humanitaires luttent pour fournir un soutien adéquat, mais les obstacles logistiques et sécuritaires entravent les opérations de secours.


Un récit de dévastation

La détresse de Fatima Ashour est un écho de la souffrance vécue par de nombreux autres résidents de Gaza. Leur quotidien est marqué par la peur, la perte et la destruction, les forçant à chercher refuge dans des lieux incertains, à des kilomètres de leur foyer.

La situation humanitaire à Rafah reste tendue, avec des milliers de personnes déplacées et une aide vitale en attente. Les besoins immédiats de ces rescapés nécessitent une réponse urgente pour atténuer leur souffrance et leur désespoir croissants.

bottom of page