top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Technique innovante pour une récolte exceptionnelle de manioc


L'Agence de Développement Inclusif et Durable (ADID) en partenariat avec le centre de recherche FOFIFA lance une nouvelle technique de culture du manioc appelée "basket compost" dans les régions d'Analanjirofo et d'Atsinanana. Cette méthode innovante vise à augmenter le rendement de productivité en concentrant des matières organiques telles que les herbes sèches, les herbes vertes et les fumures dans un trou spécifique.


Objectif de la nouvelle technique

L'objectif de cette nouvelle technique est d'améliorer le rendement de productivité, de réduire le coût de revient de la culture du manioc tout en assurant la sécurité alimentaire. Une prévision de rendement de l'ordre de 50 tonnes par hectare est attendue, ce qui équivaut à environ 50 kg par pied de plantation de manioc. Cette récolte est prévue pour le mois de juin 2024, et la campagne de culture débutera la semaine prochaine.


Digitalisation du secteur agricole

En parallèle, l'ADID a signé une convention de partenariat avec l'opérateur de téléphonie mobile et d'internet Airtel pour promouvoir la digitalisation du secteur agricole. Dix-huit leaders d'opinion des régions concernées ont déjà reçu des smartphones pour dispenser des formations sur la technique du basket compost et effectuer des suivis en temps réel de la campagne de production sur le terrain.


Valorisation des chercheurs nationaux

L'ADID met également en relation directe les acteurs du développement rural, notamment les banques, pour faciliter la bancarisation du monde rural. Cette digitalisation permettra de garantir le financement alloué par les institutions financières aux producteurs en assurant la transparence totale des processus et de l'allocation des ressources en temps réel.


Développement de l'industrialisation et de la transformation agro-alimentaire

L'ADID fournit les semences nécessaires pour relancer la filière manioc dans les régions Analanjirofo et Atsinanana. Elle collabore également avec la société BSF pour fournir des intrants agricoles bio garantissant la sécurité sanitaire des aliments produits.


L'objectif à long terme est de développer l'industrialisation et de rendre compétitifs les produits dérivés du manioc, notamment la farine et l'éthanol. Des recherches ont également été menées pour produire de la farine à base de manioc sans gluten, diversifiant ainsi l'habitude alimentaire de la population malgache et rendant les produits accessibles à toutes les bourses. Cette initiative vise à réduire le coût de l'inflation des produits alimentaires pour assurer la stabilité dans le pays. De plus, des ingrédients fortifiés sont intégrés dans ces produits pour accroître leur valeur nutritionnelle.


En conclusion, ce projet ambitieux vise non seulement à augmenter la productivité du manioc mais aussi à créer des emplois locaux, des sources de revenus durables pour les producteurs, et à promouvoir le développement durable à travers des actions responsables.

40 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page