top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Tempête de glace mortelle dans l'est du Canada.

Jeudi soir, un bilan a révélé que deux personnes sont mortes et des dommages importants ont été causés par une tempête de glace qui a touché le Québec et l'Ontario dans l'est du Canada, en particulier à Montréal.



Une tempête de glace a frappé l'est du Canada, touchant les provinces du Québec et de l'Ontario, qui sont les plus peuplées. Cela a entraîné de nombreux dégâts matériels, notamment à Montréal, et a laissé près d'un million de personnes sans électricité. Cette panne est la plus importante depuis la crise du verglas de 1998 qui avait paralysé le Québec pendant plusieurs semaines. Deux personnes ont perdu la vie lors de cette tempête : un habitant de l'est de l'Ontario a été tué par la chute d'un arbre mercredi, tandis qu'un homme de 60 ans au Québec a été mortellement blessé en tentant de déblayer son jardin jeudi.


En visite à Montréal, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré que les pannes d'électricité étaient une situation difficile pour les Montréalais, les Québécois et les Ontariens touchés. Les services de voirie travaillent toujours à dégager les rues jonchées de milliers d'arbres tombés à cause de la glace qui a souvent endommagé les lignes électriques. Bien que la situation soit "sous contrôle", le ministre québécois de l'Économie et de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, a déclaré que Montréal était dévastée. Les autorités ont appelé à la prudence et ont déconseillé de s'approcher des arbres et des fils tombés au sol. Les centres ont été ouverts pour accueillir les habitants sans électricité, mais avec des températures autour de zéro, le rétablissement du courant pour tout le monde pourrait prendre plusieurs jours.


Jeudi soir, près d'un million de foyers étaient toujours sans électricité, en grande majorité au Québec, même si certaines lignes avaient été rétablies. À Montréal, une épaisse couche de glace a recouvert les feux de signalisation, les vélos, les voitures et la végétation. La ville a reçu entre 3 et 4 cm de pluie verglaçante en quelques heures. Le Premier ministre du Québec, François Legault, a admis que de tels événements pourraient se produire de plus en plus fréquemment en raison des changements climatiques.

17 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page