top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Tensions pré-électorales à Antananarivo: un rassemblement sous restrictions


Dans le climat politique tendu qui prévaut à Madagascar, le collectif des candidats à l'élection présidentielle a annoncé un rassemblement crucial prévu pour le samedi 28 octobre au Coliseum d’Antsonjombe. Ce "mouvement blanc", symbolisant un appel à l'unité et à la solidarité, vise à regrouper non seulement les partisans et la population locale, mais également divers organismes et figures syndicales. Cependant, ce rassemblement est confronté à des restrictions sévères imposées par les autorités locales, menaçant son ampleur et son impact.

Des restrictions préfectorales contestées La préfecture d'Antananarivo a posé des conditions strictes pour ce rassemblement, invoquant la nécessité de préparer un événement politique ultérieur sur le même site. En effet, Siteny Randrianasoloniako, un candidat présidentiel, a prévu un événement de campagne le jour suivant, nécessitant des installations techniques dès le samedi après-midi. Cette situation force donc le collectif à écourter son événement.

De plus, les autorités ont clairement interdit toute forme de carnaval ou de procession dans les rues, sous prétexte que ces actions ne correspondent pas aux activités autorisées pendant une campagne électorale. Ces limitations ont suscité des inquiétudes quant à la possible suppression de l'expression démocratique et des mouvements populaires.

Détermination et stratégies de résistance Malgré ces obstacles, le collectif des candidats affiche une détermination sans faille. L'objectif de ce rassemblement dépasse la simple démonstration de force; il s'agit d'une stratégie plus vaste visant à contester le processus électoral actuel. Les revendications sont claires : l'annulation des prochaines élections présidentielles, la restructuration de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et l'établissement d'une Cour électorale spéciale pour gérer les contentieux électoraux.

Des sources internes au mouvement ont même suggéré des plans pour intensifier la pression dans les jours à venir. Il se murmure que des stratégies de blocage plus assertives pourraient être déployées, mettant potentiellement la capitale dans un état de paralysie partielle, afin d'accentuer l'urgence de leurs revendications.

Enjeux d'un rassemblement restreint Cet événement, même restreint, symbolise la lutte en cours pour la justice électorale et la représentation démocratique à Madagascar. Les participants cherchent à démontrer non seulement leur nombre mais aussi leur engagement envers des principes démocratiques. Toutefois, la réponse des autorités à ce rassemblement, et les actions subséquentes du collectif, pourraient être déterminantes pour l'avenir politique immédiat du pays.

Face à ces tensions, la résilience et la stratégie du collectif seront mises à l'épreuve, alors que le pays se prépare pour les échéances électorales de novembre. Ces événements constituent un baromètre pour la santé démocratique de la nation, et leur déroulement mérite une attention internationale soutenue.


6 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page