top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Tensions Vénézuela-Guyana sur l'Essequibo : préoccupations internationales


Le territoire disputé de l'Essequibo, riche en ressources pétrolières et l'objet de contentieux entre le Venezuela et le Guyana, a attiré l'attention de la communauté internationale. Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira à huis clos ce vendredi 8 décembre pour discuter de cette question sensible, à la demande du Guyana.

Montée des tensions et enjeux économiques Depuis la découverte de vastes réserves de pétrole par la société américaine ExxonMobil en 2015 et les appels d'offres lancés par le Guyana pour l'exploitation de cette zone, les tensions se sont exacerbées entre les deux pays. Le référendum organisé récemment au Venezuela concernant le devenir de cette zone de 160 000 km², administrée par le Guyana et revendiquée par Caracas depuis des décennies, a considérablement amplifié les tensions. Les résultats officiels du référendum, où 10,4 millions d'électeurs vénézuéliens auraient participé, indiquent que 95 % d'entre eux sont favorables à l'intégration de l'Essequibo au Venezuela, une statistique contestée par de nombreux observateurs.

Appels à la résolution pacifique et aux négociations Les membres du Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay), ainsi que le Chili, la Colombie, l'Équateur et le Pérou, ont émis un communiqué conjoint exhortant les deux parties à privilégier le dialogue et à rechercher une solution pacifique pour éviter toute initiative unilatérale susceptible d'aggraver la situation. Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, a exprimé son opposition à toute escalade conflictuelle en Amérique du Sud. De même, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, a pressé Caracas de mettre un terme à ses actions, ne voyant aucun fondement justifiant une action unilatérale.

Réactions et préoccupations internationales Les réactions internationales soulignent la nécessité d'une approche calme et concertée pour résoudre ce différend territorial. Les inquiétudes grandissantes quant à une escalade des tensions militaires ou à des actions unilatérales mettent en lumière l'importance d'une résolution pacifique de ce litige qui pourrait avoir des répercussions non seulement régionales, mais également mondiales.

Défis pour la stabilité régionale L'Essequibo est devenu un point de friction géopolitique majeur en raison de ses richesses en pétrole. La recherche d'une résolution pacifique et durable est cruciale pour éviter une escalade des tensions entre le Venezuela et le Guyana, tout en préservant la stabilité et la sécurité dans la région.

Éclaircissements nécessaires et voie vers une solution L'implication de la communauté internationale dans cette situation tendue reflète la nécessité d'une médiation neutre et équilibrée pour désamorcer les tensions. La recherche d'une solution diplomatique et pacifique apparaît comme l'unique voie pour garantir la stabilité et l'harmonie dans cette région sensible d'Amérique du Sud.

bottom of page