top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Tentative de passage de migrants vers l'enclave espagnole de Ceuta repoussée par le Maroc


Vendredi 17 novembre, environ un millier de migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont tenté de franchir la clôture séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Ceuta. Divisés en groupes, ces migrants ont convergé vers trois zones différentes : au nord de la ville, près du quartier de Benzú, au sud à proximité de la plage de Tarajal, et à l'est, dans la zone de Finca Berrocal. Les forces de l'ordre marocaines ont arrêté la majorité des migrants sur le territoire marocain.


Les éléments de l'affrontement

Malgré l'intervention des autorités marocaines, environ une centaine de migrants ont réussi à s'approcher de la barrière extérieure de Ceuta. Quelques-uns ont même réussi à l'escalader, bien que n'ayant pas franchi la clôture selon la Guardia Civil espagnole.


Le contrôle des frontières et la situation humanitaire

Cet événement met en lumière les efforts déployés par le Maroc pour contrôler ses frontières, en particulier avec l'enclave de Ceuta, un point de passage souvent convoité par les migrants cherchant à atteindre l'Europe. La tentative avortée souligne également les défis humanitaires et les risques encourus par les migrants dans leur quête d'un meilleur avenir.


La tentative de passage de migrants vers l'enclave espagnole de Ceuta représente une situation complexe et délicate à la fois pour le Maroc, l'Espagne et les migrants eux-mêmes. Malgré les efforts des autorités marocaines pour empêcher l'accès à la clôture séparant les deux territoires, des migrants ont cherché à franchir cette barrière, illustrant ainsi les difficultés auxquelles sont confrontés de nombreux individus en quête de sécurité et d'opportunités en Europe.

3 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page