top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Terroristes nationaux et extrémistes de droite visent le réseau électrique américain

Vendredi 10 mars, un couple a comparu devant la justice américaine pour avoir planifié des attaques d'installations électriques près de Baltimore, dans le Maryland, risquant jusqu'à 20 ans de prison s'ils sont reconnus coupables.


Brandon Russel et Sarah Clendaniel ont plaidé non coupable, mais le dossier du FBI contre eux est lourd. Des messages révèlent que la jeune femme souhaitait détruire Baltimore et planifiait une attaque légendaire. Bien qu'arrêtés avant de mettre leur plan à exécution, ils risquent tous deux la prison. Le couple s'est rencontré en prison, Russel pour maniement d'explosifs et Clendaniel pour vol à main armée. Après leur libération, ils ont planifié une attaque contre cinq stations électriques de Baltimore et cherché des armes et des informations sur le réseau électrique. Le FBI a été alerté par l'un de leurs amis, qui était une source.


Les autorités américaines sont sur le qui-vive face à l'augmentation des attaques physiques contre le réseau électrique, qui ont bondi de 71 % en 2022 par rapport à l'année précédente. En 2021, elles avaient déjà augmenté de 20 % malgré la pandémie de Covid-19. Une analyse confidentielle indique que cette tendance devrait se poursuivre, avec une menace croissante de l'extrême droite, qui est de plus en plus liée à des revendications politiques. Les récentes arrestations ont mis en lumière les adeptes de l'« accélérationnisme », une théorie selon laquelle la société s'effondrerait en l'absence d'électricité, permettant à un gouvernement nationaliste blanc de prendre le relais de l'administration actuelle.


L'« accélérationnisme » est une idée populaire parmi les groupes de suprématie blanche, qui partagent des cartes des réseaux électriques et discutent du sujet sur les forums d'extrême droite. Certains plaident pour que ces attaques contre les infrastructures essentielles soient traitées comme des actes de terrorisme domestique. Les enquêteurs étudient si les attaques récentes dans l'État de Washington, en Oregon et en Caroline du Nord sont liées à ce mouvement, notamment l'attaque en Caroline du Nord qui a privé 35 000 personnes d'électricité pendant plusieurs jours en décembre dernier.

Comments


bottom of page