top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Tragédie incendiaire en Guinée : deuil national et paralysie du centre-ville de Conakry

Le colonel Mamady Doumbouya, à la tête du pouvoir militaire en Guinée, a annoncé lors d'une allocution télévisée mercredi soir 20 décembre, la mise en place d'un deuil national de trois jours en mémoire des victimes de l'explosion et de l'incendie dévastateurs survenus au principal dépôt de carburant de Conakry. Cette tragédie, survenue dans la nuit de dimanche à lundi, a provoqué la mort de 18 personnes et blessé plus de 200 autres. Le geste du colonel Doumbouya vise à honorer la mémoire des victimes et à marquer la gravité de cet événement.


Paralysie persistante du centre-ville de Conakry

Malgré l'annonce faite par les autorités d'une réouverture partielle des bureaux, le cœur de Conakry restait fortement perturbé mercredi, conséquence directe du sinistre survenu quelques jours auparavant. Les rues demeuraient paralysées, témoignant de l'ampleur des dégâts et de la perturbation quotidienne subie par la population locale. Cette paralysie accentue les difficultés de la capitale déjà fragilisée par l'incident, laissant entrevoir des défis à court terme pour la reprise normale des activités dans la ville.


Le contexte politique et le geste de commémoration

Le colonel Doumbouya, ayant pris les rênes du pouvoir en renversant le président Alpha Condé en septembre 2021, agit face à cette catastrophe majeure en déclarant ce deuil national. Cette décision intervient dans un contexte où le pays est déjà en phase de transition politique et sociale après le changement de régime. L'annonce du deuil vise à consolider une certaine cohésion nationale malgré les remous politiques et à exprimer la solidarité du pays envers les victimes et leurs familles.


Répercussions humanitaires et perspectives futures

Au-delà de l'aspect commémoratif, cette tragédie soulève des préoccupations humanitaires majeures. Les conséquences pour les victimes et leurs proches s'étendent bien au-delà des trois jours de deuil. Les blessés nécessitent un suivi médical et un soutien continu. La reconstruction des infrastructures touchées exige également une action rapide et concertée pour permettre la reprise des activités dans cette zone cruciale de Conakry.


L'annonce du deuil national en Guinée suite à cet incendie meurtrier souligne l'ampleur de la tragédie et sa signification au niveau national. Au-delà de l'aspect symbolique, les conséquences humaines et sociales appellent à une mobilisation continue des autorités pour apporter un soutien adéquat aux victimes et faciliter la reprise progressive de la vie quotidienne dans les zones touchées.


bottom of page