top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Transformation urbaine à Toliara : la rénovation des rues redéfinit la ville


La ville de Toliara, située sur la côte sud-ouest de Madagascar, connaît actuellement une transformation urbaine remarquable grâce à d'importants projets de rénovation de ses infrastructures routières. Ces initiatives visent à améliorer la qualité de vie des habitants et à moderniser l'apparence de la ville.


Un projet majeur : PADEVE

Le Programme d'Appui et de Développement des Villes d'Équilibre (PADEVE), financé par la coopération française, a été l'un des pionniers de cette transformation. Il a permis de rénover une partie des rues de Toliara, couvrant une distance de 6,5 kilomètres. Cette première étape a apporté des améliorations significatives à l'état des routes et à la circulation dans la ville.


Le projet PIC2 : une avancée majeure

Cependant, le projet le plus significatif est le Projet Pôles Intégrés de Croissance et Corridors (PIC2), soutenu par la Banque Mondiale. Lancé il y a 18 mois et exécuté par l'entreprise chinoise CRCC, ce projet ambitieux vient de prendre fin, marquant une étape majeure dans la rénovation de Toliara. Les travaux ont abouti à la réfection de 9,9 kilomètres de routes asphaltées, la mise en place de 5,7 kilomètres de canaux d'évacuation des eaux pluviales, et la rénovation de l'Avenue Monja Jaona, reliant la gendarmerie Sanfily à la place Tieffenbach en bord de mer.


Métamorphose urbaine

La transformation de l'Avenue Monja Jaona est particulièrement remarquable. En plus de la réfection routière, elle a englobé la réhabilitation des espaces verts avec la plantation de pelouses naturelles, l'installation de bancs et de bacs en béton, ainsi que le bétonnage des zones réservées aux piétons et aux cyclistes. Cette rénovation a contribué à redonner une apparence moderne et attrayante à cette artère majeure de la ville.


Les travaux ont également permis de mettre fin aux problèmes récurrents liés à l'état lamentable des routes, caractérisé par des nids-de-poule et des inondations fréquentes après les pluies. Les habitants de Toliara, qui avaient l'habitude de prendre des détours pour éviter les routes endommagées, peuvent désormais profiter de voies de circulation de qualité.


Réactions positives

Les habitants de Toliara expriment leur joie face à cette métamorphose urbaine. Un sexagénaire résidant à Tsianaloka déclare : "On avait l'habitude de prendre des déviations pour éviter les trous béants laissés par les fortes pluies, surtout dans le centre-ville. Mais aujourd'hui, nous ne pouvons que nous réjouir de l'achèvement de ces grands axes de la ville."


De plus, un vieux chauffeur de taxi qui connaît bien les rues de la ville a été stupéfait en découvrant le nouveau carrefour, autrefois connu sous le nom de Place de la République ou Place du 14 octobre, en plein centre de la ville. Il s'exclame : "C'est grandiose, Toliara a enfin un rond-point digne de son statut."


Défis persistants

Malgré cette transformation urbaine positive, certains défis subsistent. Certaines rues de la ville, telles que l'axe menant vers Mahavatsy 1er, la rue de Mahavatse II et celle de Betaritariky ou Draky, nécessitent toujours des rénovations. Ces rues n'ont jamais été aménagées, bien qu'elles soient parmi les plus empruntées en raison de la forte croissance démographique de la ville.


Les résidents pointent du doigt les promesses non tenues des dirigeants et des politiciens, qui avaient promis depuis des années de réhabiliter ces rues. Ils espèrent que le Projet Pôles Intégrés de Croissance et Corridors (PIC3) contribuera à résoudre cette situation et à poursuivre la transformation urbaine de Toliara.


En conclusion, la rénovation des rues de Toliara a considérablement amélioré la qualité de vie des habitants et a métamorphosé l'apparence de la ville. Cependant, il reste encore du travail à faire pour garantir que toutes les rues de la ville bénéficient de ces améliorations.

bottom of page