top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Transition au Koweït : le décès de l'émir Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah


Le Koweït est secoué par le décès de son émir, Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, annoncé le samedi 16 décembre. Son mandat de trois ans a été marqué par des conflits politiques récurrents dans ce pays du golfe Arabo-Persique riche en pétrole. Son décès a ouvert la voie à un changement de leadership et à l'accession au trône de son neveu, Mechaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, désigné nouvel émir par le cabinet koweïtien.


Héritage et période de transition

Agé de 86 ans, Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah a été nommé prince héritier en 2006 par son demi-frère, Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah. Il avait pris ses fonctions d'émir en septembre 2020 après le décès de son prédécesseur, Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, âgé de 91 ans. Pendant son mandat, la crise persistante entre les pouvoirs exécutif et législatif a entravé les espoirs de réformes au Koweït.


Crise politique et successeur

La désignation de Mechaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, âgé de 83 ans, en tant que nouvel émir s'est déroulée après une période de problèmes de santé urgents pour Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah en novembre. Cette transition intervient dans un contexte où les tensions au sein de la famille Al-Sabah s'accroissent, certains membres accusant d'autres de corruption et de conspiration.


Contexte politique et constitutionnel

Le Koweït, riche en pétrole, a été le théâtre d'une lutte persistante entre les pouvoirs exécutif et législatif, engendrant une instabilité politique qui a entravé le développement des infrastructures malgré ses importantes réserves pétrolières. La Constitution stipule que le souverain doit être un descendant du fondateur de la nation, Moubarak Al-Sabah. La désignation d'un émir issu de la branche Al-Jaber a marqué une rupture avec la tradition d'alternance entre les branches Al-Salem et Al-Jaber.


Rôle du parlement et défis à venir

Malgré sa concentration des pouvoirs au sein de la famille Al-Sabah, le Koweït abrite le Parlement le plus actif et le plus puissant du Golfe. Toutefois, les tensions entre l'exécutif et les parlementaires ont entraîné des dissolutions répétées de l'Assemblée nationale au cours des dernières années, créant une instabilité politique. Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, resté en retrait de la vie politique, laisse derrière lui un pays confronté à des défis internes et des incertitudes quant à son avenir politique sous la direction de Mechaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page