top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Tri des déchets ménagers : un défi irréalisable dans la plupart des foyers malagasy


Le tri des déchets ménagers, une pratique courante dans de nombreuses régions du monde, demeure largement méconnu au sein des foyers malagasy. Contrairement à d'autres pays où des bacs à ordures colorés et des systèmes de tri sont communs, la gestion des déchets ménagers à Madagascar est caractérisée par un manque généralisé de tri, à l'exception de quelques personnes habituées à fouiller les bacs à la recherche de bouteilles en plastique qu'elles espèrent pouvoir revendre, ainsi que de ceux qui pratiquent le compostage.


Un écart entre les textes et la réalité

Malgré l'existence de textes de loi et de politiques visant à régir la gestion des déchets, l'hygiène publique et l'assainissement urbain, la réalité de la pratique collective, en particulier au niveau des ménages, est loin de respecter les recommandations de base en matière de tri des déchets. L'absence de mesures efficaces d'éducation du grand public, comme cela est courant dans de nombreuses villes étrangères, entrave l'adoption de bonnes pratiques, malgré la sensibilisation de certains individus.


Une perception de coût élevé

De nombreux usagers estiment que le tri des déchets entraîne des coûts supplémentaires et préfèrent donc ne pas s'engager dans cette démarche. Bien que certaines initiatives municipales aient été lancées dans quelques villes, elles rencontrent des difficultés à mettre en œuvre le tri des déchets ménagers dès le départ, au sein des foyers. Les défis liés à l'éducation et à la sensibilisation du public ainsi qu'à la création d'infrastructures appropriées rendent cette transition vers le tri des déchets encore plus complexe.

bottom of page