top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Tunnel d'Ambohidahy : un braquage en pleine circulation sème la terreur


Le calme habituel du tunnel d'Ambohidahy a été brutalement perturbé lorsqu'un groupe de quatre hommes, armés et déterminés, a commis un braquage violent. Profitant de l'immobilité d'un embouteillage, ils ont ciblé un taxi de la ligne 165, dérobant argent et biens précieux des passagers terrifiés. Cette attaque, survenue aux alentours de 18h30 jeudi, a non seulement vidé les poches des passagers mais a également laissé une trace indélébile dans leur esprit.


La violence des braqueurs et la vulnérabilité des victimes

Les malfaiteurs n'ont montré aucune réticence à utiliser la force, brutalisant ceux qui osaient résister. Un passager qui a tenté de défier les voleurs a subi des coups violents, résultant en des blessures sérieuses. Cette démonstration de violence a assuré la soumission totale des autres occupants du taxi, les laissant sans autre choix que d'obtempérer aux exigences des criminels.


Un climat d'insécurité croissant

Ce n'est pas un cas isolé. La même journée, une femme a été victime de vol à Analakely, perdant non seulement des biens matériels, notamment son passeport et des devises étrangères, mais aussi sa tranquillité d'esprit. Prévoyant de voyager, la perte de son passeport a créé un obstacle majeur, malgré la disponibilité d'une copie pour faciliter le renouvellement.


Ces incidents mettent en lumière un sentiment d'insécurité grandissant chez les résidents de la capitale, qui se trouvent désormais anxieux à l'idée de quitter leurs domiciles, redoutant que chaque sortie ne se transforme en une rencontre avec le danger.


Appel à l'aide et la solidarité communautaire

Face à cette épreuve, un élan de solidarité est encouragé. La jeune fille, victime du vol, a lancé un appel vibrant, sollicitant l'aide de toute personne capable de fournir des informations. Cet appel représente plus qu'une demande d'assistance ; c'est un cri de ralliement pour une communauté unie contre la montée de la criminalité.


Questionnement sur le développement et la stabilité mentale

Ces vagues répétées d'agressions et de vols forcent la société à se questionner : comment envisager un progrès socio-économique dans un environnement où la sécurité personnelle ne peut être garantie? L'instabilité mentale causée par la peur constante et le stress n'est pas propice à la croissance et au développement, posant un sérieux défi à la résilience et à la prospérité de la communauté.


En conclusion, l'incident du tunnel d'Ambohidahy n'est pas seulement un acte de criminalité de plus ; c'est un symptôme alarmant d'une société en proie à l'insécurité. Chaque attaque érode un peu plus la confiance collective et souligne l'urgence de mesures réfléchies et efficaces pour restaurer la paix et la sécurité dans la vie quotidienne des citoyens.

bottom of page