top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Turbulences au sein de l'AfD : campagne européenne lancée sans Maximilian Krah



La campagne européenne du parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) a commencé sous les auspices troublants à Donaueschingen, en Allemagne. Maximilian Krah, qui était prévu comme tête de liste pour les élections du 9 juin, a été écarté suite à l'arrestation d'un de ses assistants pour espionnage présumé en faveur de la Chine. Cette affaire a secoué le parti, amenant à l'ouverture de deux enquêtes judiciaires contre Krah concernant des financements suspects provenant de la Chine et de la Russie.


Un remplaçant à la dernière minute

En réaction à ces événements, la direction de l'AfD a pris la décision de retirer Krah de la campagne pour ne pas nuire à l'image du parti. Marc Jongen, figurant cinquième sur la liste, a été choisi pour remplacer Krah sur les nouveaux visuels de campagne, redessinés à la hâte. Cette décision illustre la tentative du parti de maintenir une façade unie malgré les controverses internes.


Réactions et manifestations

L'événement de lancement a également été marqué par des protestations externes. Des centaines de manifestants se sont rassemblés pour exprimer leur opposition à l'AfD, utilisant des slogans accusant le parti de favoriser les "Agents de l'étranger, fascistes et démagogues". À l'intérieur, les discours des dirigeants du parti ont largement tenté de minimiser l'affaire, en se posant en victimes d'une campagne de discrédit systématique. Alice Weidel, co-présidente de l'AfD, a déclaré ce qu'elle considère comme des attaques orchestrées contre le parti et sa tête de liste.


Un enjeu politique majeur

Cet incident met en lumière les défis auxquels l'AfD est confrontée alors qu'elle essaie de s'affirmer sur la scène politique européenne. Les implications de l'affaire d'espionnage et des enquêtes en cours pourraient avoir un impact significatif non seulement sur la campagne à venir, mais également sur la perception du parti par l'électorat allemand et européen.


Un parti sous pression

La campagne européenne de l'AfD commence ainsi dans un climat de controverse et de suspicion, mettant en évidence les tensions internes et les défis externes. Alors que le parti essaie de naviguer à travers ces turbulences, l'issue de ces enquêtes et la réponse des électeurs lors des prochaines élections seront cruciales pour déterminer l'avenir de l'AfD sur la scène politique européenne.

7 vues0 commentaire

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page