top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

UE renforce sa riposte contre le groupe Wagner pour sa violation des droits humains en Afrique

L'Union européenne renforce les sanctions contre le groupe Wagner pour violations des droits humains en Afrique.


Le Conseil européen a justifié les nouvelles sanctions contre le groupe Wagner en raison de la gravité et de l'impact déstabilisateur de ses activités en Afrique. Les sanctions visent des responsables clés de la milice privée, notamment le chef de la milice au Mali, ainsi que des conseillers de sécurité du président en Centrafrique. Ces individus se voient interdire de voyager dans l'UE et leurs avoirs sont gelés. L'objectif est de freiner les capacités opérationnelles d'un groupe qui a été impliqué dans des actes de violence et de multiples violations des droits humains.


Les nouvelles sanctions européennes contre le groupe Wagner visent également à cibler les sources de financement et les capacités du groupe en Afrique. Des entreprises accusées d'être impliquées dans le trafic illégal d'or et de diamants sont touchés, tout comme une radio locale centrafricaine accusée de manipuler l'opinion publique en faveur de la Russie. Les responsables de campagnes de propagande du groupe sont aussi visés. L'UE affiche ainsi sa volonté de lutter contre l'influence médiatique grandissante de Wagner en Afrique.


Les sanctions européennes annoncées contre le groupe Wagner impliquent le gel des avoirs des entreprises et des entités concernées, ainsi qu'une interdiction de commerce avec des entreprises européennes. Les personnes impliquées sont aussi frappées d'une interdiction de transit et d'entrée sur le territoire européen. Ces mesures s'étendent également aux activités ukrainiennes de Wagner, avec deux commandants du groupe combattant sur le terrain de guerre qui sont également sanctionnés. Selon le haut représentant européen pour les Affaires étrangères, Josep Borrel, Wagner est une « menace » pour les populations et pour l'Union européenne, et l'UE continuera de défendre les droits humains partout dans le monde.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page