top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Université d'Antananarivo : une reprise progressive après la grève


Dans le sillage d'une grève prolongée, certaines facultés de l'Université d'Antananarivo ont rouvert leurs portes, mais la situation reste incertaine pour d'autres.


Un retour progressif

Ankatso pourrait-il bientôt retrouver une activité normale après une grève de plus de deux mois menée par le syndicat des enseignants ? Certains départements à l'Université d'Antananarivo ont repris les activités pédagogiques, anticipant une fin d'année universitaire le 31 octobre 2023. Toutefois, le retour à la normale est inégal avec certains départements toujours dans l'attente.


Des activités redémarrent

Suite à une réunion cruciale du conseil scientifique de l'université au début de la semaine, les étudiants sont accueillis pour reprendre leurs cours. Par exemple, les étudiants en Économie, Droit, et Gestion (EGS) ont déjà assisté à plusieurs cours. Cependant, certaines facultés, comme celle des Sciences, sont encore silencieuses.


Impatience des étudiants

L'urgence est palpable. De nombreux étudiants, particulièrement à l'École supérieure polytechnique de Vontovorona, sont impatients de retourner à leurs études. Pour beaucoup, le délai s'étire et l'attente devient insupportable. Certains ont même choisi de rentrer chez eux en attendant la reprise des activités.


La source du conflit

Le syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants de l’enseignement supérieur (SECES) section Antananarivo a été en grève pendant plus de deux mois. La raison principale ? Les revendications concernant les heures complémentaires non rémunérées par l’État. Malgré l'annonce du conseil scientifique sur la date de fin des activités, le SECES maintient sa position et poursuit la grève, attendant que ses revendications soient satisfaites.


Quelle suite pour le mouvement ?

Le syndicat a prévu une nouvelle assemblée générale à Ambohitsaina pour débattre de la situation. Selon ses membres, toute décision du SECES reflétera le consensus de cette assemblée.


La situation à l'Université d'Antananarivo demeure tendue, et malgré la reprise partielle des activités, la crise n'est pas encore résolue. L'issue des prochaines assemblées sera cruciale pour déterminer l'avenir académique des étudiants.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page