top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Université d'Antananarivo: vers une fin de l'année universitaire malgré les tensions


L'université d'Antananarivo, l'une des institutions d'enseignement les plus emblématiques de Madagascar, traverse une période de turbulences, mais une lueur d'espoir est en vue. Suite à une réunion récente, le conseil scientifique a annoncé une date cible pour la conclusion des activités académiques de l'année universitaire 2022-2023 : le 31 octobre 2023.


L'année universitaire en équilibre

Pendant des mois, le destin de cette année universitaire a vacillé, menaçant les espoirs et les ambitions de milliers d'étudiants. La perspective d'une année blanche, où aucune validation académique ne serait accordée, a hanté de nombreux esprits. Toutefois, cette récente décision pourrait bien être le tournant tant attendu.


Les défis actuels

Les étudiants ont dû naviguer dans un environnement académique perturbé. Un grand nombre d'entre eux attendent encore de passer leurs examens. Cette situation découle en grande partie des activités pédagogiques qui ont été suspendues pendant environ trois mois, en raison d'un mouvement de grève des enseignants affiliés au Syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants de l'enseignement supérieur (SECES).


Les revendications du SECES Les causes de ce mouvement de grève ne sont pas récentes. Depuis des années, le SECES exprime ses préoccupations et ses demandes. Parmi les principales revendications figurent le paiement des arriérés relatifs aux heures supplémentaires et d'autres indemnités. Le syndicat a récemment confirmé sa détermination à maintenir le mouvement jusqu'à ce que ces revendications soient satisfaites, laissant présager d'éventuelles manifestations futures.


L'appel à la liberté d'enseignement

En réponse à ces défis, le conseil scientifique s'est élevé pour défendre le droit inaliénable de la liberté d'enseigner. Condamnant fermement toute obstruction ou menace vis-à-vis des enseignants désireux de remplir leurs fonctions, le conseil a rappelé que ce droit devait être préservé à tout prix. De plus, anticipant d'éventuelles entraves à l'accès au campus universitaire, le conseil a insisté sur le principe de libre circulation comme étant fondamental. Il est essentiel que la présidence de l'université prenne des mesures pour assurer le respect de ce droit, surtout dans le contexte où le portail principal du campus a été retiré suite à de récentes manifestations tumultueuses.


Regard vers l'avenir

Alors que l'université d'Antananarivo se trouve à un carrefour crucial, le chemin à parcourir reste semé d'embûches. Néanmoins, avec la détermination du conseil scientifique et l'espoir des étudiants, il est possible que l'année universitaire en cours trouve une conclusion satisfaisante. Il est impératif que toutes les parties prenantes travaillent ensemble pour garantir la qualité de l'éducation et la stabilité du système éducatif pour les générations futures.


La décision du conseil scientifique est un pas en avant prometteur pour l'Université d'Antananarivo. Cependant, la collaboration et le dialogue entre les enseignants, les étudiants et les autorités seront essentiels pour assurer une fin d'année universitaire réussie et pacifique.

13 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page