top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Vacance de siège parlementaire : un cas troublant à la HCC


La disparition du vice-président de l'Assemblée nationale, Honoré Rasolonjatovo, connu sous le nom de Papasolo, est survenue le 10 novembre 2023, a laissé vacant le siège de député élu dans la circonscription électorale de Faratsiho. Cette situation a incité la présidente de l'Assemblée nationale à saisir la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) pour constater la vacance de ce siège parlementaire et désigner son successeur.


Proclamation d'un député décédé

La décision émanant de la HCC a été pour le moins saisissante. La déclaration proclame élu député de Madagascar Flavien Marie Gérard Rambeloarisoa, suppléant de la liste « Isika Rehetra Miaraka amin'i Andry Rajoelina ». Cependant, un aspect étonnant et déroutant a surgi : Flavien Marie Gérard Rambeloarisoa, déclaré élu, est également décédé. Cette situation inhabituelle à propos de la proclamation d'un député issu du royaume des morts, suscitant des interrogations profondes quant aux procédures et vérifications entourant ces nominations.


Répercussions et réactions

Cette déclaration de la HCC a suscité un émoi considérable au sein de la sphère politique et de la population. La nomination d'un député posthume soulève des questions cruciales concernant les processus de vérification des informations, de validation des candidatures et de mise à jour des listes électorales.


Réflexion sur les procédures et les dispositions légales

La situation tragique et singulière de cette proclamation met en lumière la nécessité de revoir les protocoles de vérification des candidatures ainsi que les dispositifs de mise à jour des listes électorales. Il est crucial d'établir des mécanismes plus rigoureux pour éviter de telles erreurs, préservant ainsi l'intégrité des élections et la légitimité des représentants élus.


L'annonce par la HCC de la proclamation d'un député décédé a généré un trouble profond dans l'opinion publique et soulevé des questions quant à la fiabilité des processus électoraux et des vérifications. Cette situation singulière appelle à une réflexion sérieuse sur la nécessité de renforcer les procédures de validation des candidatures afin d'éviter de telles anomalies à l'avenir et de préserver l'intégrité des institutions démocratiques.

bottom of page