top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Vers une nouvelle législation sur le changement de genre en Suède



Le Parlement suédois a récemment adopté une loi controversée, abaissant l'âge minimal pour changer de mention de genre à l'état civil de 18 ans à 16 ans. Cette décision, prise le mercredi 17 avril, marque un tournant dans la législation suédoise sur les questions de genre.


Un débat houleux

La décision a été précédée de six heures de débats houleux au sein du Parlement suédois. Finalement, le texte a été adopté par 234 voix pour et 94 contre, sur les 349 sièges que compte le Riksdag.


Les points clés de la nouvelle loi

Deux nouvelles lois remplaceront la législation actuelle : l'une réglementant les procédures chirurgicales de changement de sexe, et l'autre réglementant la procédure de changement de genre à l'état civil. Ces lois entreront en vigueur le 1er juillet 2025.


Accès au changement de genre dès 16 Ans

Le changement de genre à l'état civil deviendra possible dès l'âge de 16 ans. Pour les moins de 18 ans, l'accord des parents, d'un médecin et de la direction nationale de la santé et des affaires sociales sera nécessaire.


Changements dans les exigences médicales

Un diagnostic de dysphorie de genre ne sera plus exigé pour effectuer ce changement d'état civil. Cependant, la chirurgie de transition de genre restera autorisée à partir de 18 ans, sans nécessiter l'accord de la direction nationale de la santé.


Restrictions sur la chirurgie de transition

L'ablation des ovaires ou des testicules ne sera permise qu'à partir de l'âge de 23 ans, conformément aux dispositions actuelles.


Réactions et controverses

Cette décision a suscité des réactions diverses au sein de la société suédoise, avec des opinions divergentes quant à la pertinence et à l'opportunité de cet abaissement de l'âge minimal pour le changement de mention de genre à l'état civil.


Perspectives futures

L'adoption de cette nouvelle loi ouvre la voie à des changements significatifs dans la manière dont la société suédoise aborde les questions de genre et de transition. Elle reflète également les évolutions sociales et les progrès dans la reconnaissance des droits des personnes transgenres.


Le passage de cette loi marque un changement important dans le paysage juridique suédois en matière de genre et de transition. Alors que la société continue de progresser vers une plus grande inclusivité et une meilleure reconnaissance des droits individuels, cette décision illustre les défis et les débats persistants dans ce domaine en constante évolution.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page