top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Vers une révolution digitale: Madagascar optimise son état civil


Dans un monde de plus en plus numérisé, la gestion de l'état civil et de l'identité représente un défi majeur, surtout dans des pays comme Madagascar. Malgré une couverture d'enregistrement des naissances relativement élevée en 2009, le pays a observé une baisse, soulignant l'urgence d'une réforme efficace. Cette nécessité est devenue un objectif gouvernemental, cherchant à garantir un enregistrement précis et accessible à tous, tout en minimisant les coûts associés.

Innovation par l'interopérabilité

Pour moderniser ce secteur crucial, le gouvernement mise sur le développement d'une plateforme d'interopérabilité, s'appuyant sur la technologie X-road. Ce système innovant vise à faciliter un échange sécurisé et efficient des données entre les diverses entités gouvernementales. Au-delà de la simple gestion des naissances, cette initiative aspire également à interagir avec le registre social national, optimisant ainsi l'identification et le soutien des ménages vulnérables.

Une ambition multidimensionnelle

Cette ambition va plus loin qu'une simple gestion des données. Elle adresse la question épineuse de l'inexistence d'une connexion interopérable dans la sécurisation des données, un problème notoire dans l'administration de l'état civil et la délivrance des cartes d'identité. Par cette intégration, le gouvernement entend éliminer les redondances et incohérences, notamment la possession illégale de multiples cartes d'identité et les conséquences sur la fiabilité des listes électorales.

Le CNECI: un pas en avant

La création du Centre national de l'état civil et de l'Identité (CNECI) marque un tournant dans cette réforme. Ce centre sera au cœur de la gestion des données, facilitant leur intégration et assurant l'interopérabilité entre les différents registres. En période électorale, cette initiative est encore plus pertinente, car elle vise à instaurer une liste électorale fiable, mettant fin aux irrégularités historiques du processus.

Impact sur la protection sociale

L'impact de cette réforme ne se limite pas à la régularisation de l'état civil. En assurant un système d'identification précis, le gouvernement peut mieux cibler les ménages nécessitant une protection sociale, améliorant ainsi l'efficacité des programmes d'aide. Cette approche holistique souligne l'importance d'un système d'état civil robuste et fiable pour le développement socio-économique du pays.

Vers un futur sécurisé

La transition vers une plateforme d'interopérabilité dans la gestion de l'état civil à Madagascar est un projet ambitieux avec des retombées potentiellement vastes. En assurant l'exactitude des données et en renforçant la confiance dans les systèmes d'identification, le pays ne se positionne pas seulement pour des élections plus transparentes, mais pave également la voie vers une société plus inclusive et sécurisée.


bottom of page