top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Vers une révolution solaire à Madagascar : un pas de géant vers l'autosuffisance énergétique


Madagascar se tourne résolument vers l'avenir avec un investissement stratégique dans l'énergie solaire, visant à exploiter son abondant ensoleillement - un énorme potentiel estimé à 2 000 kWh/m²/an et une moyenne de 2 800 heures de soleil par an dans presque toutes les régions. Dans le cadre d'un plan ambitieux, l'île verra l'implantation de nouvelles centrales solaires, marquant une étape cruciale pour résoudre les problèmes persistants d'accès à l'énergie.


S'attaquant à l'insuffisance énergétique et visant l'autosuffisance, le gouvernement s'est fixé comme objectif de fournir un accès à l'électricité à 70 % des ménages malgaches d'ici 2030. Une initiative majeure a été lancée par le ministère de l'Energie et des Hydrocarbures (MEH), axée sur le déploiement de 46 centrales hybrides solaires réparties dans 46 districts. Ces installations, générant collectivement 50 MW, sont actuellement en cours de construction à travers l'île.


Ce projet ne représente pas seulement une augmentation quantitative de l'électricité disponible, mais il promet également une amélioration qualitative, offrant une alternative moins coûteuse et plus fiable. En complétant la puissance générée par les centrales hydroélectriques existantes, ces centrales solaires fonctionneront 24 heures sur 24, réduisant substantiellement la dépendance du pays vis-à-vis des combustibles fossiles. Solo Andriamanampisoa, ministre de l'Energie et des Hydrocarbures, souligne l'engagement à démocratiser l'accès à l'électricité, non seulement pour les clients de la Jirama, la compagnie nationale d'eau et d'électricité, mais pour tous les Malgaches.


Ce pivot vers le solaire s'inscrit dans une stratégie plus large de transition énergétique, cherchant à diversifier le mix énergétique du pays avec une emphase sur les ressources renouvelables, qui devraient constituer 80 % du total. Pour y parvenir, Madagascar envisage de produire 7 900 GWh d'électricité d'ici 2030, une augmentation significative par rapport aux 1 500 GWh actuels.


Le projet DECIM (Digital and Energy Connectivity for Inclusion in Madagascar), doté d'un budget de 400 millions de dollars soutenu par la Banque mondiale, élargit encore cette initiative, avec 32 parcs solaires supplémentaires venant s'ajouter aux 46 déjà en développement. Avec 50 MW déjà opérationnels sur les 130 MW prévus, l'avancement est tangible.


En se concentrant sur le développement durable, ces efforts coordonnés par le MEH sont une réponse directe aux besoins croissants en électricité, s'attaquant simultanément à plusieurs défis : économiques, sociaux, et environnementaux. Ces projets solaires ne représentent pas seulement une solution d'infrastructure ; ils symbolisent l'engagement de Madagascar envers une future résilience éco-responsable, où l'énergie est non seulement accessible mais aussi durable et en harmonie avec l'environnement luxuriant de l'île.

bottom of page