top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Vigilance accrue contre les produits périmés à Mahajanga



À Mahajanga, un consommateur attentif a permis de mettre au jour un cas de négligence qui aurait pu avoir des conséquences graves pour la santé publique. La découverte de chocolats périmés sur les rayons d'une célèbre chaîne de supermarchés a déclenché une réaction rapide de la part des autorités locales, soulignant une fois de plus l'importance de la surveillance dans la distribution alimentaire.


Dans le cadre pittoresque mais chaud de Mahajanga, ville connue pour son boulevard bordé de baobabs et sa proximité avec des plages prisées, un problème moins plaisant a récemment capturé l'attention des habitants et des autorités : la prolifération des produits périmés dans les points de vente locaux. Ce problème, loin d'être isolé, pose un risque sérieux pour la santé et la sécurité des consommateurs.


Le 6 avril dernier, la direction régionale de l’Industrie et du Commerce (DRIC) de la région du Boeny a été alertée par un consommateur concernant la présence de chocolats périmés dans un des grands magasins de la ville. L'alerte a rapidement conduit à une intervention des agents de la DRIC, qui ont confirmé la présence de 458 pièces de chocolat périmées. Lors de leur visite, les inspecteurs ont pu constater de visu que ces produits étaient effectivement proposés à la vente, malgré leur date de péremption dépassée.


L'incident a suscité une onde de choc parmi les consommateurs et a remis en question les pratiques de surveillance des produits dans les grandes surfaces commerciales. Les responsables du magasin incriminé ont reconnu leur manquement et se sont engagés à mettre en place des mesures strictes pour éviter la répétition de tels incidents. Parmi ces mesures, l'amélioration de la vérification des dates de péremption avant la mise en rayon a été promise.


Cette affaire n'est que la partie émergée de l'iceberg, selon les autorités. La semaine précédant cet événement, d'autres produits périmés, notamment des produits laitiers, avaient également été saisis dans différents points de vente de la ville. Ces saisies répétées soulignent un problème systémique dans la gestion des stocks et dans la surveillance de la qualité des produits distribués.


Les consommateurs locaux, eux, restent prudents et expriment leurs inquiétudes. Dans un marché où les produits à bas prix attirent une clientèle à la recherche de bonnes affaires, la qualité est parfois sacrifiée. "Le produit est bon marché, mais l'odeur qui se dégage à la cuisson ne nous inspire pas confiance", confie un habitant d'Analakely, évoquant certains types d'huile alimentaire. Les consommateurs ont également signalé des problèmes avec certaines marques de riz qui pourrissent rapidement après cuisson.


Face à ces défis, la vigilance des consommateurs est devenue un outil crucial dans la lutte contre la commercialisation de produits non conformes. Les autorités encouragent vivement la population à signaler tout produit suspect ou périmé. Cette collaboration entre consommateurs et autorités est essentielle pour maintenir des standards de qualité et protéger la santé publique.


En conclusion, tandis que les autorités de Mahajanga et les gestionnaires de points de vente travaillent à renforcer les contrôles, l'incident des chocolats périmés reste un rappel puissant de la nécessité pour tous les acteurs du marché de rester vigilants. La sécurité alimentaire est une responsabilité partagée qui exige l'engagement de tous pour garantir que les aliments consommés sont non seulement délicieux mais aussi sûrs.

1 vue0 commentaire

Σχόλια

Βαθμολογήθηκε με 0 από 5 αστέρια.
Δεν υπάρχουν ακόμη βαθμολογίες

Προσθέστε μια βαθμολογία
bottom of page