top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Virage à droite en Macédoine du Nord : Gordana Siljanovska-Davkova en tête



Dans le cadre de l'élection présidentielle en Macédoine du Nord, Gordana Siljanovska-Davkova, la candidate de droite, a pris une avance considérable dès le premier tour, devançant nettement le président sortant, Stevo Pendarovski. Avec près de 40 % des suffrages après le dépouillement de 90 % des bulletins, Siljanovska-Davkova semble incarner le souhait de changement d'une partie significative de l'électorat. Son concurrent, le social-démocrate Pendarovski, est loin derrière avec seulement 20 % des voix.


Une campagne axée sur l'Europe

La campagne électorale s'est concentrée sur une question centrale pour l'avenir du pays : l'adhésion à l'Union européenne et les conditions associées à cette intégration. Siljanovska-Davkova, en tête des sondages avant le vote, a clairement bénéficié du soutien des électeurs favorables à une nouvelle direction pour le pays, en lien avec les négociations européennes. La candidate a exprimé sa conviction d'une victoire inspirante et s'est engagée à honorer ses promesses électorales à sa manière.


Réactions et perspectives

Le président sortant, Pendarovski, a reconnu l'écart important tout en restant optimiste pour le futur. Il a souligné son engagement envers une Macédoine du Nord européenne et ouverte, non isolée du reste du continent. Cette approche reflète une volonté de continuer à promouvoir les valeurs européennes malgré un résultat décevant au premier tour.


Enjeux du second tour

Le second tour, prévu pour le 8 mai, sera déterminant. Il offrira aux électeurs de Macédoine du Nord l'occasion de confirmer leur choix pour l'orientation future du pays. Avec une avance aussi significative, Siljanovska-Davkova part avec un avantage, mais la dynamique pourrait encore évoluer en fonction des campagnes des deux candidats dans les jours à venir.


Un futur politique incertain

Cette élection est cruciale pour la Macédoine du Nord, notamment en ce qui concerne son intégration européenne et ses politiques internes. L'issue du second tour influencera non seulement la politique intérieure mais aussi la position du pays sur la scène internationale, particulièrement vis-à-vis de l'Union européenne. Les citoyens macédoniens sont donc face à un choix significatif qui définira l'avenir de leur pays dans les années à venir.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page