top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Visite historique d'un ministre allemand à Taïwan après 26 ans.

La ministre allemande de l'Éducation, Bettina Stark-Watzinger, s'est rendue à Taïwan pour signer un partenariat technologique lors de la première visite ministérielle allemande sur l'île en 26 ans.


L'Allemagne et le Conseil national des sciences et technologies de Taïwan (NSTC) ont signé un accord technologique visant à améliorer leur coopération dans plusieurs secteurs, dont ceux des semi-conducteurs et de l'intelligence artificielle (IA). L'accord est basé sur des valeurs démocratiques, de transparence, d'ouverture, de réciprocité et de liberté scientifique, a expliqué Bettina Stark-Watzinger, la ministre allemande de l'Éducation. Cependant, la visite de la ministre allemande à Taïwan a suscité la colère de Pékin, qui a réagi en émettant des protestations solennelles et en exprimant son fort mécontentement auprès de l'Allemagne à Pékin et à Berlin. La Chine s'oppose régulièrement aux échanges officiels entre Taïwan et ses partenaires internationaux et considère l'île autoadministrée comme l'une de ses provinces à reprendre un jour, par la force si nécessaire.


Cette visite intervient deux mois après celle d'une délégation parlementaire allemande de haut niveau, qui avait également été fermement critiquée par Pékin. Bien que l'Allemagne ait réaffirmé son engagement à respecter le principe d'« Une seule Chine », selon lequel Berlin entretient des relations officielles avec Pékin, elle a déclaré maintenir des « liens étroits avec Taïwan ». Des informations de presse ont également révélé que le géant de la tech taïwanais TSMC, plus gros producteur mondial de puces, est en discussions pour construire sa première usine européenne en Allemagne, malgré sa déclaration de décembre 2022, selon laquelle il n'avait « aucun plan concret » d'implantation de site de production en Allemagne.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page