top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Visite rare d'un ancien président taïwanais en Chine sous tension

Pour la première fois depuis 1949, l'ancien président taïwanais Ma Ying-jeou se rend en Chine pour une visite personnelle de douze jours, dans un contexte marqué par les enjeux sécuritaires et la crainte d'une éventuelle invasion de Taïwan.


Ma Ying-jeou, ancien président de Taïwan, se rend en Chine pour une visite privée à l'occasion de la fête des morts. Il doit se rendre sur la tombe de ses ancêtres dans la province du Hunan pour leur rendre hommage. Néanmoins, en tant qu'ancien président de Taïwan, il est conscient que chacun de ses mots et de ses mouvements sera scruté de très près. Ma Ying-jeou a déclaré que cette visite avait également pour but de favoriser les échanges entre Taïwan et la Chine et d'améliorer l'atmosphère dans le détroit de Taïwan pour assurer une paix durable dans la région.


Cette visite de Ma Ying-jeou en Chine est hautement politique. En effet, il veut peser sur l'élection présidentielle prévue à Taïwan en janvier 2024 en montrant que l'apaisement avec la Chine est possible. Il brise également un tabou en se rendant en Chine, car les relations entre Taïwan et la Chine sont extrêmement tendues. De plus, Ma Ying-jeou a choisi son moment pour cette visite, car elle se télescope avec la visite de Tsai Ing-wen aux États-Unis. L'actuelle présidente taïwanaise, très hostile au rapprochement avec Pékin, cultive depuis des années ses liens avec Washington. Elle doit s'envoler mercredi pour une tournée sur le continent américain. Cette visite de Ma Ying-jeou en Chine pourrait donc avoir des répercussions sur les relations entre Taïwan et la Chine, ainsi que sur les élections présidentielles à venir.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page