top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Zhang Yongzhen : défenseur de la science en conflit à Shanghai


Zhang Yongzhen, le virologue qui a dévoilé le génome du COVID-19, maintenant en lutte pour défendre son laboratoire et la liberté scientifique à Shanghai.



Dans l'ombre de la métropole bouillonnante de Shanghai, une lutte moins visible mais significative se joue, celle de Zhang Yongzhen, le scientifique qui a bravé les conventions pour révéler au monde la séquence génétique du SARS-CoV-2. Aujourd'hui, il se bat pour conserver son laboratoire, au cœur d'un conflit qui soulève des questions sur l'avenir de la recherche scientifique en Chine.


Un conflit éclate au grand jour

Le matin du 28 avril 2024, un événement inhabituel perturbe la routine du Centre clinique de santé publique de Shanghai : Zhang Yongzhen et son équipe se voient refuser l'accès à leur laboratoire. La porte, verrouillée, symbolise un désaccord plus profond avec la direction de l'établissement sur la question de la reconduction de son contrat. Déterminé, Zhang organise un sit-in devant l'entrée, un geste de protestation qui captera bientôt l'attention des médias sociaux et de la presse nationale.


Médiatisation et répercussions publiques

Les images de Zhang, épuisé et décoiffé, assis devant des gardes de sécurité ou dormant sous une couette de fortune à l'extérieur du bâtiment, font le tour de Weibo. Ces photos deviennent rapidement virales, symbolisant la détermination d'un homme à lutter pour sa cause. Zhang poste sur les réseaux sociaux : « Je ne partirai pas, je n'abandonnerai pas, je le fais pour la science et la vérité ». Bien que son message soit supprimé peu après, l'impact est déjà fait, suscitant un large débat sur les droits des scientifiques en Chine.


Une carrière au service de la virologie

Zhang n'est pas un novice dans le domaine de la virologie. Avant de se retrouver au centre de cette tempête médiatique, il avait passé près de deux décennies au Centre de contrôle et de prévention des maladies, où il avait acquis une réputation de chercheur rigoureux et respecté. Son passage au Centre clinique de santé publique de Shanghai avait été vu comme une progression naturelle de sa carrière, dédiée à l'avancement de la recherche virologique.


Soutien et critiques

Alors que l'affaire de Zhang devient un symbole de résistance dans la communauté scientifique, elle attire aussi son lot de critiques. Certains y voient un exemple des défis auxquels sont confrontés les chercheurs en Chine, où les conflits académiques peuvent souvent se transformer en affrontements publics et médiatiques. D'autres, cependant, soutiennent que Zhang a peut-être exacerbé la situation par ses actions directes et publiques.


Conséquences pour la recherche en Chine

Le cas de Zhang pose des questions cruciales sur l'avenir de la recherche scientifique en Chine. Comment les institutions gèrent-elles les conflits internes ? Quelle place pour la liberté académique dans un pays où la censure peut souvent limiter la portée des débats publics ? Ce sont des questions que l'affaire Zhang pousse sur le devant de la scène, obligeant une réflexion nationale et internationale.


L'histoire de Zhang Yongzhen est celle d'un homme qui, après avoir contribué de manière significative à la compréhension mondiale d'une pandémie dévastatrice, se retrouve à lutter pour maintenir son rôle dans le domaine scientifique qu'il a tant servi. Son combat pour son laboratoire est devenu un symbole de la lutte plus large pour l'intégrité et l'autonomie dans la recherche scientifique. Alors que la situation continue de se développer, elle servira sans doute de catalyseur pour d'autres discussions sur la manière dont la Chine, et le monde, valorisent et soutiennent leurs scientifiques.

104 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page