top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Zoom sur le scam Mwali International Services Authority (MISA)

Il est devenu courant de voir des arnaques évoluer en ligne, mais celle-ci touche un niveau supérieur. La soi-disant Mwali International Services Authority ou MISA a conçu un faux site web à des fins d'escroquerie et de tromperie. Ce faux organisme prétend délivrer des licences bancaires et des licences pour les International Business Corporations (IBC), mais tout cela n'est qu'une illusion.


L'arnaque en détail :

Le site en question est https://mwaliregistrar.com/. À première vue, tout semble professionnel, mais les détails révèlent une histoire plus sombre. Ce site héberge un prétendu registre de création de société sous le nom de MISA. Ce faux registre a réussi à tromper un grand nombre de banques et d'établissements financiers, les attirant dans son piège.


Les victimes de cette arnaque varient des banques douteuses telles que Strattners Bank, Passivo Bank, GBH Coriolis Bank, Reibanq, Forbes Private Bank Monaco, Bingopay, Alexandria Bancorp, EXL Private Bank, et même une soi-disant Europe Chartered Bank, pour n'en nommer que quelques-unes. Ces banques, à la recherche de reconnaissance ou de légitimité, ont été prises dans cette toile d'arnaque. Mais le plus choquant est que des banques plus reconnues, comme la banque digitale sud-africaine Banxso, partenaire officiel de l'équipe nationale de football sud-africaine, ont également été dupées.


Les coûts de l'illusion :

Selon nos informations, ces sociétés débourseraient jusqu'à 20 000 € pour obtenir cette prétendue licence. Une somme énorme pour un morceau de papier qui n'a en réalité aucune valeur. Et le comble? MISA "suspend" même certains de ses membres agréés, ajoutant une couche supplémentaire d'illusion à cette supercherie.


Réponse des autorités :

La Banque Centrale des Comores a été prompte à réagir. Dans un communiqué de presse (qui sera affiché en photo avec cet article), elle a détaillé cette escroquerie et mis en garde contre elle. Déjà en 2020, cette autorité avait démystifié 29 banques offshore. Mais malheureusement, beaucoup continuent à tomber dans le piège.




Conclusion :

Le digital a ouvert de nombreuses portes, mais avec lui viennent aussi de nouveaux défis. La vigilance est primordiale, surtout lorsqu'il s'agit de transactions financières. Il est impératif de toujours vérifier la légitimité de tout organisme avant d'engager des fonds. La saga de MISA est un rappel que même les institutions les plus solides peuvent être trompées si elles ne sont pas suffisamment prudentes.

119 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page