top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Antsiranana : est-elle une ville dangereuse ?



Antsiranana, communément appelée Diego Suarez, est une ville située dans le nord de Madagascar. Elle a longtemps été considérée comme une magnifique ville portuaire avec une riche histoire, attirant des touristes et des visiteurs du monde entier. Son charme historique et ses paysages pittoresques en ont fait une destination prisée.


Une préoccupation croissante pour la sécurité

Cependant, ces derniers temps, des rapports inquiétants ont commencé à émerger, soulevant des préoccupations quant à la sécurité de la ville pour les étrangers. Un résident de longue date de Diego Suarez a exprimé de sérieuses réserves concernant la sécurité de la ville. Selon lui, au fil des ans, la ville est devenue de plus en plus dangereuse pour les étrangers.


Témoignage d'un résident

Le résident témoigne que des cas d'agressions violentes sont devenus alarmants, et il en sait quelque chose, car il a lui-même été victime d'une agression à la tire en plein jour, à 10 heures du matin. Cette situation a soulevé des questions quant à la sécurité des visiteurs et des touristes qui souhaitent explorer cette ville.


Recommandations de sécurité

Le résident donne des recommandations pour ceux qui envisagent de visiter Antsiranana. Il recommande de voyager en groupe, même pendant les heures de jour, et suggère d'éviter les sacs à dos ou tout type de sacs susceptibles d'attirer l'attention indésirable. Plus important encore, il insiste sur le fait de ne pas résister en cas d'attaque, car des conséquences violentes ont été observées lorsque les victimes ont résisté au vol.


Une situation en détérioration

Le témoignage du résident met en lumière une réalité sévère : Antsiranana a une longue histoire d'insécurité, remontant à plus d'un siècle. Même au début des années 1900, la ville était confrontée à d'importants problèmes de sécurité.


Historique de l'insécurité

À cette époque, des journaux rapportaient déjà des événements alarmants, tels que des vols, des meurtres et des attaques armées. Les autorités étaient souvent critiquées pour leur incapacité à maintenir la sécurité.


Facteurs contribuant à l'insécurité

Plusieurs facteurs contribuaient à cette insécurité. Certains colons étaient accusés de maltraiter leurs employés en omettant parfois de payer leurs salaires, ce qui poussait ces derniers à commettre des actes de vengeance. De plus, des bandits, les "Fahavalos," opéraient principalement en brousse, attaquant des villages et suscitant des représailles de la part des habitants.


Violences en ville

En ville, à Diego Suarez, les violences étaient moins graves, mais des rivalités ethniques ou professionnelles provoquaient parfois des confrontations. Les marins et les militaires, souvent en état d'ivresse, contribuaient également aux incidents violents en ville.


Sécurité actuelle

Aujourd'hui, la sécurité à Antsiranana est devenue une préoccupation majeure. Les résidents et les visiteurs sont invités à faire preuve d'une prudence extrême. La responsabilité de leur sécurité repose largement sur leurs épaules, car l'application de la loi et les mesures de sécurité semblent être insuffisantes.


Les préoccupations récentes concernant la sécurité d'Antsiranana (Diego Suarez) mettent en lumière un problème complexe aux racines historiques profondes. Bien que la ville ait été confrontée à des problèmes de sécurité au fil des ans, il est essentiel d'examiner de manière critique la situation actuelle et de considérer des solutions potentielles. Assurer la sécurité des résidents et des visiteurs devrait être une priorité absolue pour les autorités locales et l'ensemble de la communauté.

127 vues

Comments


bottom of page