top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Investissements chinois en Afrique subsaharienne: les nouvelles routes de la soie se diversifient


Selon un récent rapport du Creen Finance and Development Center, les investissements chinois en Afrique subsaharienne dans le cadre de l'initiative des Nouvelles routes de la soie ont atteint 4,3 milliards de dollars US au premier semestre 2023.


Diversification sectorielle

Si les infrastructures demeurent le principal secteur d'intervention, les investissements chinois s'étendent désormais à l'agriculture, l'immobilier et le secteur minier.


Trois pays au premier plan

Une hausse de 69% des contrats de construction d'infrastructures financés par des prêts chinois a été notée en comparaison avec la même période de l'année précédente. La Namibie (+457%), l'Érythrée (+359%) et la Tanzanie (+347%) sont en tête de cette croissance.


Une tendance globale

Sur les 45 pays africains ayant adhéré à l'initiative des Nouvelles routes de la soie, 102 projets ont été réalisés au premier semestre 2023. Pour la première fois, plus de 50% de ces engagements se présentent sous forme d'investissements directs.


Croissance à trois chiffres dans trois secteurs

L'agriculture, l'immobilier et l'exploitation minière enregistrent une croissance à trois chiffres (+271%, +269% et +131% respectivement).


Écologie au centre

Pour la première fois depuis le lancement de l'initiative en 2013, les engagements chinois dans le secteur de l'énergie ont été majoritairement écologiques. 41% concernent le solaire et l'éolien, et 14% l'énergie hydroélectrique.


Madagascar: un partenaire de poids

À Madagascar, les investissements chinois se sont élevés à 323 millions de dollars US en 2021, principalement dans les secteurs des travaux publics, de l’industrie manufacturière, de l’agriculture, de la pêche, des télécommunications, de l’hôtellerie, et du secteur minier.


Un impact local

Des entreprises comme Madagascar King Deer Cashmere emploient environ 5 000 ouvriers locaux pendant la saison de production, soulignant l'impact positif en termes d'emplois et d'apports en devises.


Conclusion

Les investissements chinois en Afrique subsaharienne, qui s'élargissent au-delà des infrastructures, marquent un tournant dans la stratégie de développement de la Chine sur le continent. Cette diversification pourrait offrir des opportunités ainsi que des défis pour les pays africains, qui devront naviguer avec prudence dans cette nouvelle dynamique économique.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page