top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les Vazimba : les anciens habitants de Madagascar

Les Vazimba sont souvent considérés comme les ancêtres originels des Malgaches. Ils peuplaient autrefois les plateaux centraux de Madagascar, particulièrement au sein des ethnies Merina, Betsileo et Bara, bien avant l’avènement des rois Rabiby et Andriamanelo aux alentours de l’an 1600. Leur histoire, leur culture et leur influence persistent encore aujourd’hui, offrant un riche héritage à la nation malgache. Cet article explore les origines, la culture et l'impact durable des Vazimba sur Madagascar.



Les Vazimba sont l'une des premières populations à s'établir sur les plateaux centraux de Madagascar. Leur origine exacte demeure incertaine : certains récits suggèrent qu'ils sont issus de migrations austronésiennes et polynésiennes arrivées à Madagascar aux alentours des troisième et quatrième siècles. Ils se seraient établis loin des côtes, préférant les régions forestières et les hautes terres, où ils pouvaient cultiver le riz, éloignés des influences marines.


Le terme "Vazimba" pourrait dériver du mot austronésien « wa-yimba », signifiant « les peuples de la forêt ». Ils ont développé des pratiques agricoles et des structures sociales distinctes, vivant en harmonie avec leur environnement naturel et construisant des villages fortifiés par des clôtures de pierres.


Influence des Vazimba et leur déplacement

L'arrivée des souverains de lignée juive et austronésienne, tels que Rabiby et Andriamanelo, a marqué un tournant dans l'histoire des Vazimba. Ces monarques, accompagnés de leurs esclaves noirs, ont pénétré les territoires des Vazimba, déclenchant des conflits et des déplacements forcés. Les Vazimba, persécutés, ont été contraints de quitter leurs terres ancestrales, souvent fuyant les conflits pour préserver la paix et éviter les pertes humaines.


Malgré cette déportation, l'impact des Vazimba reste profond. Ils ont introduit des pratiques culturelles, telles que la construction de stèles commémoratives et sacrées (vatolahy et vatomasina), et des rituels religieux vénérant Zanahary, une divinité solaire. Ces pratiques ont été adoptées et perpétuées par les Malgaches, illustrant l'héritage durable des Vazimba.


Figures illustres et légendes Vazimba

Les récits des Vazimba sont riches en figures légendaires et en histoires de bravoure et de sagesse. Parmi eux, des noms tels que Rangita, Rafohy, Rasoalao, et Rapeto se démarquent. Rapeto, par exemple, est célèbre pour sa stature imposante et sa capacité légendaire à tenir la lune entre ses mains. En contraste, Rafohy, la grand-mère d’Andriamanelo, symbolise la délicatesse et la petitesse.


Ces légendes soulignent la diversité des Vazimba en termes de taille et de caractéristiques physiques, contredisant les stéréotypes populaires qui les dépeignent souvent comme des êtres de petite taille et surnaturels.


Les valeurs et la culture des Vazimba

Les Vazimba accordaient une grande importance à des valeurs telles que la fraternité, le respect mutuel et la vertu. Ils préféraient éviter les conflits et valorisaient chaque vie humaine, une philosophie incarnée dans le concept malgache de Fihavanana, qui prône l'harmonie et la solidarité communautaire.


Ils croyaient que ceux qui ne respectaient pas leurs tombes et leurs traditions étaient punis par des malédictions, telles que des maladies ou des malformations physiques. Les dragonniers, ou Hasina, étaient cultivés dans leurs villages pour symboliser cette vertu sacrée.


Les Vazimba utilisaient également des ody (fétiches) pour encourager le progrès et soutenir leur communauté, contrastant avec l'utilisation néfaste de la sorcellerie. Leur approche bienveillante et respectueuse de la nature et de la vie humaine a laissé une empreinte durable sur la culture malgache.


Les Vazimba représentent une part fondamentale de l'histoire et de l'héritage culturel de Madagascar. Leur influence se manifeste dans les pratiques culturelles, les valeurs sociales et les traditions religieuses des Malgaches. Malgré les défis et les persécutions qu'ils ont endurés, les Vazimba ont légué un héritage de paix, de respect et de fraternité qui continue de façonner l'identité malgache moderne. Leur histoire fascinante et complexe demeure un témoignage de la résilience et de la richesse culturelle de Madagascar.

48 vues0 commentaire

Comments


bottom of page