top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Mesures de restriction de la pêche continentale: un équilibre entre préservation et consommation


Au seuil d'une décision impactante du ministère en charge de la Pêche et de l’Economie Bleue, la pêche continentale se voit être suspendue à partir du 15 octobre 2023, dans un effort de gestion durable des ressources halieutiques. Les régions de Vatovavy, Ihorombe et Atsimo Atsinanana sont les premières concernées par ces nouvelles directives, bien que chaque région observe une période de fermeture distincte.


Un gel temporaire aux périodes variables

Pour la région de Vatovavy, l’interdiction sera en vigueur jusqu'au 30 novembre 2023, mettant un terme provisoire à toute activité de pêche dans les plans d’eau douce. La région Ihorombe observera cette pause jusqu’au 15 décembre 2023, intégrant aussi bien les eaux continentales que saumâtres du domaine public de l’État. En parallèle, Atsimo Atsinanana entrera dans une période d'interruption du 15 octobre au 15 novembre 2023, où toute collecte, transport et commercialisation des poissons d’eau douce et continentale sera strictement régulée.


Conciliation avec les besoins locaux

Toutefois, une exemption partielle est accordée pour la pêche à la ligne sur les rives, autorisant l'activité à des fins d’autoconsommation, tout en interdisant expressément la vente des prises. Cela crée un compromis prudent entre la préservation des écosystèmes aquatiques et la satisfaction des besoins alimentaires de la population locale. Les autorités restent vigilantes, veillant à ce que les directives soient respectées tout en assurant que les consommateurs puissent toujours accéder à des produits piscicoles.


Pisciculture: une solution stratégique

Afin de pallier les restrictions, la pisciculture émerge comme solution salvatrice pour le maintien de l’approvisionnement en poisson. Les pisciculteurs dûment autorisés seront en mesure de commercialiser et d’expédier divers poissons destinés à la consommation, tels que le tilapia, les carpes, les "fony" et les gouramis. Cependant, la vente de ces poissons d'élevage sera concentrée au sein des hôtels, des restaurants, des poissonneries et des établissements piscicoles, garantissant ainsi un certain contrôle et qualité des produits mis sur le marché.


Déclaration et surveillance rigoureuses

Les opérateurs actifs dans la collecte, le transport, la restauration et la conservation des produits de pêche seront tenus d'effectuer une déclaration rigoureuse de leurs stocks existants avant la date de fermeture de la pêche en eau douce et continentale. Une collaboration assidue entre les services techniques du ministère de la Pêche et de l’Économie Bleue, le centre de Surveillance de Pêche et les forces de l’ordre sera mise en œuvre pour garantir le strict respect des mesures de fermeture de pêche dans les trois régions concernées.


bottom of page