top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Sécurisation foncière à Madagascar : Projet CASEF en collaboration avec la Banque mondiale

Le président malgache, Andry Rajoelina, a mis en exergue l'impact significatif du projet CASEF lors du récent Sommet de l'IDA, démontrant un engagement renforcé pour le développement rural et la sécurité foncière.



Lors de son intervention très attendue au Sommet de l'Association internationale de développement (IDA), le président malgache Andry Rajoelina a mis l'accent sur les réussites notables de son administration en matière de développement rural, en particulier la sécurisation foncière à travers le projet Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière (CASEF). Ce projet, réalisé en collaboration étroite avec la Banque mondiale, est devenu un modèle de référence en matière de développement durable et d'amélioration de la qualité de vie des paysans malgaches.


Une initiative pionnière pour la sécurisation des terres

Le projet CASEF, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Emergence de Madagascar et de la Politique Générale de l’État, a été conçu pour répondre aux défis critiques auxquels est confrontée la majorité agricole du pays. En effet, environ 80% des Malgaches vivent de l'agriculture et dépendent directement de la terre pour leur subsistance. Le projet a donc ciblé un des aspects les plus cruciaux pour la stabilité économique et sociale : la sécurisation foncière.


Des résultats tangibles et des vies améliorées

Depuis son lancement, le CASEF a permis de distribuer plus de 2 millions de certificats fonciers, couvrant 40% de la population. Cette démarche a non seulement sécurisé le droit des paysans sur leurs terres, mais a également ouvert des portes vers des opportunités économiques auparavant inaccessibles, comme l'accès aux crédits et aux marchés agricoles.


Infrastructures améliorées et connectivité renforcée

Au-delà de la sécurisation foncière, le président Rajoelina a également souligné les améliorations significatives en termes d'infrastructures. La réhabilitation de la route nationale RN44, par exemple, a facilité l'accès au marché pour les produits agricoles, renforçant ainsi la connectivité de la Grande Île et améliorant la vie quotidienne des habitants.


Un modèle de collaboration internationale

Les efforts du gouvernement malgache en collaboration avec la Banque mondiale soulignent l'importance des partenariats internationaux dans la réalisation des objectifs de développement durable. Ces initiatives conjointes ont non seulement des répercussions directes sur le développement économique et social de Madagascar, mais elles démontrent également la capacité de la coopération internationale à transformer positivement des communautés entières.


En conclusion, le projet CASEF n'est pas seulement une réussite en termes de chiffres et de statistiques, mais une véritable transformation des vies, illustrant comment des initiatives bien ciblées peuvent créer un environnement stable et propice au développement personnel et collectif.


0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page