top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Salaire minimum en Corée du Nord en 2024




La Corée du Nord, en 2024, se distingue par l'absence d'un salaire minimum national. Les salaires sont négociés entre employeurs et employés, reflétant une économie centralisée et planifiée. Bien que non réglementé par le gouvernement, le salaire quotidien moyen varie entre 5 000 et 10 000 wons nord-coréens, soit environ 5,5 à 11,1 dollars américains. Ce système salarial, inchangé depuis 2014, s'inscrit dans le contexte d'une république socialiste aux particularités économiques et politiques marquées.


Contexte économique et structure salariale

En l'absence d'un salaire minimum légal, la Corée du Nord adopte une approche unique en matière de rémunération. Cette méthode de négociation salariale est cohérente avec la structure économique du pays, où l'État joue un rôle prédominant dans la gestion des affaires économiques.


Impact sur les travailleurs

Cette absence de salaire minimum pose des défis uniques pour les travailleurs nord-coréens. Ils dépendent largement des négociations individuelles ou collectives pour déterminer leur rémunération, dans un contexte où les informations économiques sont souvent opaques.


Enjeux économiques et sociaux

Le système économique de la Corée du Nord, fortement centralisé et planifié, présente des défis et des opportunités uniques en termes de politique salariale. L'approche du pays en matière de rémunération reflète ses particularités politiques et économiques.


Un modèle économique particulier

La Corée du Nord, avec son approche distinctive de la gestion économique et de la rémunération des travailleurs, continue de susciter l'intérêt et les interrogations. En 2024, son système de salaire non réglementé par l'État met en évidence la singularité de son modèle économique et social.

327 vues0 commentaire

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page