top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Charles III au Kenya : reconnaissance des torts et projection vers un avenir meilleur


En ce mercredi 1er novembre 2023, Charles III a marqué le deuxième jour de sa tournée officielle au Kenya. Il a captivé l'attention internationale suite à ses commentaires réflectifs sur les méfaits du passé colonial britannique en Afrique de l'Est. Sa visite intervient dans un contexte délicat, où les appels à des excuses officielles pour les abus coloniaux retentissent encore.


Rencontres et échanges à Nairobi

À Nairobi, Charles III a démontré un intérêt particulier pour la richesse culturelle et historique du pays. Il a non seulement rencontré des entrepreneurs dynamiques et des jeunes engagés, mais a également pris le temps de visiter un musée tout récemment consacré à l'histoire kényane. Une attention toute spéciale a été accordée à un orphelinat d’éléphants, témoignant de l'attachement du souverain à la faune africaine.


Vers Mombasa : l'écologie à l'honneur

Après la capitale, le roi britannique se dirige vers Mombasa, un important port du sud du Kenya. Ici, ses engagements reflètent sa passion pour l'environnement. Il est prévu qu'il explore une réserve naturelle et qu'il discute avec des figures clés religieuses de la région.


Un geste symbolique et des paroles puissantes

Au-delà des visites et des rencontres, le roi a fait un geste poignant en déposant une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, là où, en 1963, le drapeau kényan avait remplacé l'Union Jack. C'était également l'occasion pour lui de partager un repas avec le président kényan, William Ruto.


Dans son discours, Charles III a reconnu avec gravité les atrocités commises envers les Kényans durant la période coloniale, soulignant que "rien ne peut changer le passé". Toutefois, il a exprimé l'espoir que, malgré ces ombres, les deux nations peuvent continuer à renforcer leurs liens d'amitié.


Réactions et attentes

Le président Ruto a salué les déclarations du roi, y voyant un pas en avant vers la reconnaissance de vérités souvent passées sous silence. Pourtant, le débat persiste. De nombreuses associations kényanes espéraient des excuses officielles de la part du Royaume-Uni pour les violences de la période coloniale.


Compensation et reconnaissance

En 2013, suite à de longues procédures judiciaires, le Royaume-Uni avait consenti à compenser plus de 5 000 Kényans victimes de l'insurrection Mau Mau. Cet événement tragique avait entraîné la mort de plus de 10 000 personnes entre 1952 et 1960.


Visite royale et célébration de l'indépendance

La venue de Charles III n'est pas un simple acte protocolaire. C'est la première fois qu'il visite le Kenya en tant que roi. Et ce voyage coïncide avec les préparatifs du 60e anniversaire de l'indépendance du Kenya. Une occasion pour les deux pays de réfléchir à leur passé commun et d'envisager un avenir conjoint plus harmonieux.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page