top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Crise en Equateur : l'état de « conflit armé interne » déclaré par le président Daniel Noboa


Le président équatorien, Daniel Noboa, a déclaré l'état de « conflit armé interne » dans son pays à la suite d'une série d'événements troublants. Ces derniers jours ont été marqués par une escalade de violences consécutives à l'évasion d'un des principaux narcotrafiquants du pays. Depuis cette évasion, des mutineries et des prises d'otages de gardiens de prison se sont multipliées. Le bilan macabre s'élève à au moins 10 morts, dont deux policiers, dans ces affrontements.


Intrusion armée en direct à la télévision publique

La situation a atteint un pic lorsque des hommes armés ont fait irruption en direct sur le plateau d'une chaîne de télévision publique. Lors de cette intrusion, des individus encagoulés et d'autres dissimulant leur visage derrière des capuches ou des casquettes ont surgi. Certains se filmaient avec des téléphones portables, adoptant les signes de reconnaissance habituels des bandes criminelles liées au narcotrafic qui terrorisent la région. Le son des plaintes était perceptible en arrière-plan.


Malgré la tension et les coups de feu entendus, les images surréalistes ont été diffusées en direct pendant de longues minutes. La diffusion s'est apparemment interrompue suite à l'arrivée des forces de l'ordre, identifiées par leurs cris de « Police ! Police ! ». Fort heureusement, aucune perte humaine ou blessure n'a été rapportée lors de cette attaque. La police a réussi à interpeller treize assaillants.


Mesures prises par les autorités équatoriennes

Face à cette escalade de violence, le président Noboa a réagi en déclarant l'état de « conflit armé interne », une mesure d'urgence visant à restaurer la paix et la sécurité dans le pays. Les autorités équatoriennes s'efforcent de contenir la situation en intensifiant les actions pour neutraliser les groupes criminels impliqués dans ces actes de violence.


Les événements récents ont suscité une inquiétude généralisée parmi la population équatorienne, déjà préoccupée par l'insécurité croissante liée aux activités des cartels de la drogue. La menace posée par ces groupes criminels constitue un défi majeur pour les autorités et souligne la nécessité d'une réponse gouvernementale ferme et coordonnée.


La situation actuelle en Équateur est marquée par des tensions croissantes dues à l'évasion d'un important narcotrafiquant, déclenchant une série de mutineries et d'affrontements violents. L'irruption armée en direct à la télévision publique a accentué l'urgence de la situation, conduisant le président Daniel Noboa à déclarer l'état de « conflit armé interne ».


Les autorités équatoriennes s'emploient à restaurer la paix et la sécurité dans le pays en intensifiant leurs efforts pour neutraliser les groupes criminels responsables de ces troubles. La population équatorienne reste en alerte face à cette menace grandissante, soulignant ainsi le défi crucial que représente la lutte contre les cartels de la drogue pour les autorités du pays.


bottom of page