top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

JIOI : engouement inégal selon les disciplines et ombre du drame d’ouverture



Les 11es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) battent leur plein, et si certaines disciplines sportives sont très suivies par le public, d’autres peinent à susciter un véritable engouement.


Les disciplines vedettes et les délaissées :

  • Les incontournables : Le public malgache a montré un fort intérêt pour les disciplines phares comme le football, le basket-ball, et le volley-ball.

  • Les oubliées : En revanche, le tennis, malgré sa renommée internationale, ne remplit pas toujours les gradins de l’ACSA Ambohidahy. De même pour la pétanque, un sport pourtant prisé par les Malgaches sur la scène internationale, mais qui se joue à Vontovorona, un site probablement moins accessible.

  • L'exception notable : L’haltérophilie est une discipline où Madagascar a brillé dès le début des JIOI, mais elle n’a pas non plus reçu l'attention méritée du public.

Les sports de combat : un intérêt variable

  • Le judo : Bien suivi grâce à la renommée de ses athlètes nationaux.

  • Boxe et Tae kwon do : Ces disciplines ont connu un accueil modeste de la part du public, malgré leur popularité et leur représentativité.

L'anticipation des phases finales :

L'enthousiasme du public se manifestera certainement davantage lors des phases finales, en particulier si les équipes nationales Barea et Ankoay parviennent à se qualifier en basket et en football.


Une atmosphère pesante hors des terrains :

La ville, bien que décorée aux couleurs des JIOI, porte le lourd fardeau du drame survenu lors de la cérémonie d'ouverture. Ce tragique événement, ayant coûté la vie à 15 personnes, a sans doute assombri l’ambiance générale.


Les JIOI au-delà des stades :

L'atmosphère des JIOI ne se limite pas aux sites de compétition. Dans les rues, on peut croiser des athlètes étrangers flânant, visitant le marché ou découvrant la culture locale. Ils sont aisément reconnaissables grâce à leurs tenues et survêtements. Ces sportifs, en marge des compétitions, cherchent aussi à découvrir Madagascar, ses sites touristiques et culturels.


Les 11es JIOI sont plus qu’une compétition sportive. C'est aussi un moment de partage, de découverte et de cohésion. Toutefois, le drame de la cérémonie d’ouverture reste une ombre planant sur cette édition, et rappelle l'importance de la sécurité dans de tels événements majeurs.

bottom of page