top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa en croisade contre la drogue en milieu scolaire



Dans un effort continu pour lutter contre la propagation des drogues en milieu scolaire, Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa, la ministre de la Justice, a lancé une campagne de sensibilisation auprès des jeunes étudiants lors de sa tournée récente dans la région de Menabe.


Sensibilisation et éducation: Les armes contre la drogue

Devant un auditoire attentif composé d’élèves du Lycée Catholique et du Lycée Paul, la ministre a exposé les risques liés à la consommation de drogues, tant sur le plan de la santé que sur les implications sociales et pénales. Cette démarche s’inscrit dans la volonté du ministère de ne pas seulement réprimer, mais aussi d’éduquer et de sensibiliser. « Notre politique pénale va au-delà de la simple répression ; nous voulons éclairer les esprits pour éviter les comportements à risque dès le départ », a souligné Randriamanantenasoa.


Réforme législative en vue

Reconnaissant la nécessité d'adapter le cadre législatif aux défis actuels, la ministre a également mentionné que des réformes sont en cours pour renforcer les mesures contre la détention, la consommation et le trafic de stupéfiants. « Il est impératif de mettre à jour nos textes pour les rendre plus efficaces face à la réalité du terrain », a-t-elle déclaré, affirmant l'engagement de son ministère à durcir les peines tout en favorisant des approches préventives.


Promotion de la bonne gouvernance et de l'autosuffisance

En parallèle à ces initiatives éducatives, la ministre a profité de sa visite pour renforcer les principes de bonne gouvernance, en remettant des outils informatiques et des carnets de suivi à la juridiction de Morondava. Ces actions visent à améliorer la gestion des cas et l'intégrité des procédures judiciaires dans la région.


Lors de sa visite au camp pénal de Mitsinjoarivo et à la maison centrale de Morondava, elle a mis en exergue les programmes de formation professionnelle destinés aux détenus, dans le but de faciliter leur réinsertion sociale après leur libération. En outre, l'accent sur l'autosuffisance alimentaire à travers l'agriculture pénitentiaire témoigne de sa vision pour un système correctionnel qui soutient aussi bien la réhabilitation que la contribution économique des détenus.


Un modèle de gestion proactive

Cette approche multifacette montre que la ministre Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa ne se contente pas de répondre aux symptômes mais cherche à traiter les causes profondes de la criminalité liée à la drogue. En éduquant les jeunes, en reformant les lois, et en assurant une meilleure gestion des établissements correctionnels, elle pose les bases d'un avenir où la justice et l'éducation vont de pair dans la prévention de la délinquance.


Ces efforts, s'ils sont soutenus et étendus, pourraient bien définir une nouvelle ère pour la justice pénale à Madagascar, où la prévention, l'éducation et la réhabilitation deviennent les piliers de la lutte contre la criminalité.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page