top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Le mouvement ''Hetsika fotsy'' : la résistance des candidats et leurs manifestants à Madagascar


Durant un mois et deux semaines précédant le premier tour du scrutin présidentiel, les 10 candidats du Collectif ont maintenu une attitude de fermeté, déterminés à ne rien lâcher. À travers une marche pacifique reliant divers quartiers et réunissant une foule de partisans, ils ont affirmé la poursuite de leurs manifestations dans tout Madagascar. Pour ces candidats, dont Marc Ravalomanana et Roland Ratsiraka, l'objectif est clair : continuer jusqu'à ce que leurs revendications soient satisfaites pour le bien du peuple malgache.


Un appel à la mobilisation et à la protestation pacifique

Les candidats ont appelé à une mobilisation plus forte, cherchant à sensibiliser le monde sur les conditions inappropriées de cette élection. Roland Ratsiraka a souligné la nécessité d'une présence massive pour démontrer au monde l'opposition de Madagascar à cette élection. Cette mobilisation semble bénéficier d'une certaine immunité face aux forces de sécurité en présence d'émissaires de la SADC, évitant toute intervention des forces de l'ordre depuis lundi dernier.


Détermination face à l'élection contestée

Malgré la fatigue et les nombreuses blessures et arrestations enregistrées au sein du Collectif, les candidats continuent de rejeter l'épuisement. Hajo Andrianainarivelo et ses pairs affirment leur volonté de maintenir les protestations contre une élection jugée frauduleuse. Ils rejettent ainsi implicitement l'application du silence électoral, arguant qu'en l'absence de propagande, cette règle ne devrait pas leur être imposée.


Appels à l'action de la SADC

La tension monte à mesure que la date du scrutin approche. Les candidats appellent les hauts responsables de la SADC à considérer la situation et à éventuellement reporter l'élection pour éviter une crise plus profonde. Ils insistent sur la nécessité de protéger Madagascar, soulignant les conséquences potentiellement dévastatrices en cas de maintien de l'élection dans un climat de contestation et de mécontentement généralisé.


La détermination d'un collectif contestataire

Le mouvement 'Hetsika fotsy' démontre la volonté persistante des candidats à s'opposer fermement à une élection qu'ils estiment non conforme. Le refus de se conformer au silence électoral et la persévérance dans les manifestations soulignent un rejet catégorique de cette élection. Cette situation délicate requiert une attention immédiate et une intervention concertée pour éviter une escalade de la crise post-électorale potentielle.

bottom of page