top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Madagascar et la convention de Nairobi: cap sur la gestion marine durable


Madagascar, membre actif de la Convention de Nairobi depuis sa création en 1985, accueille la conférence plénipotentiaire consacrée à la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC). Ce rassemblement de haut niveau, qui réunit experts et décideurs de la région de l'Océan Indien, se déroule au Novotel Ivandry et vise à adopter et signer le quatrième protocole de cette convention internationale. L'événement souligne l'importance de Madagascar en tant que leader régional dans la lutte contre la pollution marine et la conservation de la biodiversité.


Une position géographique et un rôle clé

Avec ses 5 603 km de littoral, Madagascar joue un rôle crucial dans les efforts de conservation de la biodiversité marine et côtière. La Grande île, forte de sa diversité écologique et de son statut géopolitique, assume avec fierté son rôle de hôte de cette conférence stratégique. Le fait d'accueillir cette rencontre internationale renforce l'engagement du pays à participer activement aux initiatives de préservation de l'environnement marin, sous l'égide du Ministère de l'Environnement, du Développement Durable et des Forêts (MEDD).


Une alerte sur les menaces écologiques

Dans son discours d'ouverture, la ministre Vina Marie-Orléa a mis l'accent sur l'urgence d'agir face aux multiples menaces qui pèsent sur la faune et la flore marines dans la région de l'Océan Indien. Elle a souligné que toute inaction ne ferait qu'aggraver une situation déjà critique. La GIZC, prévue dans ce quatrième protocole de la Convention de Nairobi, est conçue comme une réponse efficace à ces défis environnementaux.


Vers une gestion durable des zones marines

La Convention de Nairobi et son nouveau protocole représentent des outils cruciaux pour la mise en œuvre de la GIZC, une approche intégrée qui vise à coordonner les activités humaines pour une utilisation durable des ressources marines et côtières. Cette gestion repose sur l'usage rationnel et technologique des ressources, proposant des méthodologies et un cadre de gestion efficaces pour le développement durable.


Un protocole longuement préparé

Le protocole qui sortira de cette conférence a été en préparation pendant plus de 10 ans. Il s'agit d'un testament à l'engagement continu des pays membres pour une collaboration régionale effective en vue de la protection de l'environnement marin. Notamment, Madagascar assurera la présidence du bureau de la Convention pour la période 2022-2023, renforçant encore son rôle de leader dans la gouvernance marine régionale.


En accueillant cette conférence de haute importance, Madagascar ne se contente pas de montrer son engagement envers la protection de l'environnement marin, mais elle s'impose également comme un acteur majeur dans la coopération régionale pour la gestion durable des ressources de l'Océan Indien. Le pays est plus que jamais au cœur des décisions qui façonneront l'avenir écologique de la région.

9 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page