top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

"Madga" : un voyage artistique du sacré au numérique


Dans le monde de l'art, la provocation est souvent utilisée comme moyen d'interroger et de défier les perceptions établies, particulièrement en ce qui concerne les dogmes religieux. Heryfield Bezara, dans son exposition "Madga" présentée à l'Ifm Analakely, embrasse cette approche avec audace. L'exposition, qui fait partie du programme "novembre numérique", voit Bezara réinterpréter des figures bibliques à travers un prisme moderne, sans toutefois s'attarder sur son ascendance artistique notable.


Une fusion des époques

"Madga" est une œuvre où le passé rencontre le présent, transportant une figure féminine malgache contemporaine à travers des paysages de la peinture médiévale européenne. Cette femme, nommée en référence à Marie Madeleine, devient le fil conducteur d'une narration visuelle qui traverse les âges et remet en question les interprétations traditionnelles.


Collaboration créative

La vision personnelle de Bezara s'est développée en un projet collectif avec l'aide de Kopetha, un cinéaste qui a contribué au développement conceptuel de l'exposition. Ensemble, ils ont exploré les thèmes de l'addiction sous toutes ses formes - du désir des plaisirs féminins à l'obsession de la technologie et de la vie trépidante, illustrant comment les dépendances évoluent avec le temps.


Une résonance thématique

La dépendance, thème central de l'exposition, est déclinée à travers l'addiction à la vie ("revy"), une métaphore de l'engagement intense dans des expériences ou des activités qui peuvent devenir consommatrices. Bezara suggère que cette addiction peut être minime au départ mais peut grandir jusqu'à dominer la vie d'une personne, tout comme les technologies actuelles.


Échos culturels et sociaux

En juxtaposant les motifs religieux avec les plateformes numériques, "Madga" pose une question pertinente : les addictions d'aujourd'hui sont-elles si différentes des croyances d'hier ? L'exposition offre une grille esthétique qui permet de décoder la relation entre la dévotion religieuse et l'engagement numérique.


L'art en réflexion

L'exposition "Madga" de Heryfield Bezara est une invitation à réfléchir sur la manière dont les formes d'addiction façonnent notre société à travers les âges. En réimaginant des figures bibliques dans un cadre numérique, l'artiste propose une critique de nos obsessions contemporaines, tout en honorant la richesse culturelle malgache.

9 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page