top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Nouvelle vague de nominations au sein de la police nationale de Madagascar



Dans le cadre d'un récent conseil des ministres décentralisé à Toamasina, le gouvernement malgache a procédé à une série de nominations importantes, touchant presque une cinquantaine de hauts emplois de l'État, avec une attention particulière portée sur les secteurs de la Sécurité publique et de l'Intérieur. Ces nominations comprennent à la fois des régularisations et l'introduction de nouvelles figures dans des postes clés.


Focus sur la sécurité publique

Le Ministère de la Sécurité Publique (MSP) a vu l'arrivée de plusieurs cadres supérieurs dans ses rangs. Parmi eux, le Commissaire Divisionnaire de Police Mamitiana Andriamihaja Ranjatoarisoa prend les rênes des Services des Renseignements, tandis que le Commissaire Principal Olivier Ainarivonjy Andriamasy a été nommé Directeur de la Lutte contre la Corruption et de la Discipline. Ces nominations sont significatives, indiquant un renforcement des capacités en termes de renseignement et de lutte contre la corruption au sein de la police nationale.


Renforcements et confirmations

D'autres positions stratégiques ont également été renforcées. Gilberte Rasoamiaramanana et Brice Andrianina Ratsimba, tous deux Commissaires Divisionnaires, ont été nommés respectivement Directeur des Affaires Financières et Directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de Police. Ces nominations sont perçues comme un effort pour solidifier la structure interne de la police et optimiser les opérations et la formation.


Conséquences des nominations

Ces changements surviennent dans un contexte où sept ministres ont dû démissionner pour se présenter aux élections législatives, limitant ainsi les possibilités de nouvelles nominations par ces derniers ou par leurs remplaçants intérimaires. Cela pourrait introduire une période de stabilité ou de stagnation dans la nomination de nouveaux hauts fonctionnaires jusqu'à l'issue des élections.


Perspectives

Les nominations récentes au sein du MSP et d'autres ministères sont cruciales pour la mise en œuvre des politiques de sécurité et de gouvernance internes. Elles reflètent non seulement les stratégies en cours pour améliorer les services publics mais aussi les préparatifs du gouvernement face aux défis politiques et administratifs à venir, notamment en période électorale. Ces mouvements sont essentiels pour comprendre les priorités actuelles et futures du gouvernement en matière de sécurité et de gestion publique.

12 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page