top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Plainte retentissante contre les conditions de transport inhumaines des veaux en Europe.

Trois ONG unissent leurs forces pour dénoncer la souffrance des veaux envoyés sans répit à travers l'Europe.


Dans une révélation bouleversante, trois ONG dédiées à la protection des animaux, à savoir L214 en France, Ethical Farming Ireland en Irlande et Eyes on Animals aux Pays-Bas, ont annoncé aujourd'hui leur intention de porter plainte auprès de la Commission européenne. Leur objectif ? Mettre fin aux souffrances atroces endurées par de jeunes veaux lors de leur transfert sans relâche d'Irlande aux Pays-Bas, via la France. La plainte vise à dénoncer les pays impliqués dans cette violation flagrante du règlement européen sur la protection des animaux pendant le transport.


Dans leur quête pour défendre les droits des animaux et assurer leur bien-être, les organisations L214, Ethical Farming Ireland et Eyes on Animals dénoncent des pratiques inhumaines, notamment l'absence de nourriture pendant des périodes extrêmement longues. Les veaux, qui ne sont pas encore sevrés et dépendent du lait de substitution, sont contraints de subir un calvaire lors de ce voyage traumatisant. Les enquêtes menées par ces ONG révèlent des durées de transport scandaleuses allant de 27 à 40 heures, dépassant ainsi largement la limite maximale de 19 heures imposée par les réglementations européennes.


Les images capturées lors de ces transports révèlent des scènes insoutenables. Les veaux sont entassés dans des camions, subissant des manipulations brutales et des coups violents lors de leur alimentation et de leur transfert. Les ONG ont également documenté ces horreurs, accumulant des preuves irréfutables qui démontrent la cruauté infligée à ces animaux sans défense. Déterminées à mettre un terme à cette atrocité, les ONG ont prévu de remettre un rapport détaillé au ministère français de l'Agriculture, afin de demander des comptes et d'exiger des actions concrètes pour améliorer les conditions de transport des veaux.


Selon un rapport alarmant de l'Institut français de l'élevage (Idele), l'exportation de jeunes veaux depuis l'Irlande vers le continent européen atteint jusqu'à 150 000 têtes par an, principalement au printemps, lors du pic des naissances laitières. Cependant, ce commerce a récemment été remis en question en raison de la longue durée de transport vers les pays de destination, en particulier l'Espagne et les Pays-Bas. Les souffrances infligées aux veaux innocentés ont finalement trouvé une voix avec l'action juridique entreprise par ces ONG.


L'heure de la justice sonne pour les veaux qui endurent des conditions de transport inhumaines en Europe. Les plaintes déposées auprès de la Commission européenne par les ONG L214, Ethical Farming Ireland et Eyes on Animals mettent en lumière une réalité troublante qui ne peut plus être ignorée. Il est temps d'agir pour mettre un terme à cette cruauté insensée et d'adopter des mesures strictes pour garantir le bien-être des animaux lors de leur transport. La voix de la compassion et de la justice ne restera pas silencieuse face à cette atrocité, car chaque vie compte et chaque cri d'indignation compte.




4 vues

Comments


bottom of page