top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Propriétaires immobiliers inquiets du nouveau DPE : Qu'est-ce qui va changer ?

La nouvelle réglementation concernant le DPE, qui évalue la performance énergétique d'un logement, est en train de modifier le marché immobilier, car les notes les plus basses (E, F et G) sont désormais pénalisées avec des loyers bloqués et des biens devenant impropres à la location, en raison de l'enjeu national de la rénovation énergétique face au réchauffement climatique.


Marie, une locataire vivant dans un immeuble ancien près de la Bastille, possède un appartement mal isolé avec des fenêtres qui ne ferment plus correctement. Son propriétaire doit effectuer les travaux nécessaires pour se conformer aux nouveaux critères, et un spécialiste envoyé par celui-ci lui a proposé un devis pour réparer les fenêtres. Cette situation a donné à Marie une position de force par rapport au propriétaire, qui sait que le non-respect des normes n'est plus légal, lui offrant ainsi des moyens de pression.


Le nouveau DPE met en difficulté les propriétaires modestes, souvent des retraités qui possèdent deux logements pour un supplément de revenus. En effet, ces derniers ne peuvent pas financer les travaux exigés par les nouvelles normes et vendent donc leur bien avec une décote moyenne de 10%, ou le retirent du marché. D'autres propriétaires, malgré la dépense imprévue, font l'effort financier pour se conformer aux normes. C'est le cas de Jean-Pierre, qui possède un studio en région parisienne et un deux pièces à Lille, et pense que les investissements nécessaires pour se conformer au DPE sont justifiés pour la rentabilité de son bien.


Selon Christophe Demerson, président de l'UNPI, l'État impose un calendrier intenable pour accélérer la rénovation des logements en vue d'atteindre la neutralité carbone en 2050, ce qui risque d'aggraver la pénurie de logements locatifs dans les zones tendues. En effet, l'approvisionnement en matériaux et la main d'œuvre sont des problèmes majeurs. Plus de 7 millions de logements seraient exclus du marché locatif dans un peu plus de dix ans. Seuls les propriétaires occupants d'un logement énergivore et les locations à vocation touristique échappent à ces nouveaux DPE.

9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page