top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui est Siteny Randrianasoloniaiko?


Né le 27 juillet 1972 à Toliara, Madagascar, Siteny Thierry Randrianasoloniaiko a gravi les échelons pour devenir un personnage emblématique dans des domaines aussi variés que le sport et la politique. Aujourd'hui, il est président de l'Union Africaine du Judo, vice-président de la Fédération internationale de judo, et aussi député de Madagascar. Cette trajectoire fascinante d'un homme venu d'un milieu modeste est une histoire de persévérance, de détermination et de vision.


Enfance et formation

Siteny Randrianasoloniaiko a grandi dans un quartier pauvre de Toliara, Tsianengeha, au sein d’une famille de 14 enfants. Son père, Siteny Ebara, était bijoutier tandis que sa mère, Ravaomaria, vendait des gâteaux pour subvenir aux besoins de la famille. À l'âge de 12 ans, sa vie prend un tournant décisif quand il découvre le judo sous la tutelle de Maître Ashik Houssen Mamodaly.

Après le décès de son père, Siteny, à tout juste 20 ans, prend la responsabilité de soutenir sa famille. Entre les petits boulots comme gardien d'immeuble, vendeur d’eau et loueur de parasols, il parvient néanmoins à poursuivre ses études en Afrique du Sud, grâce à l'argent qu'il gagnait en louant des parasols au marché.


Carrière professionnelle

Après ses études en Communication et Gestion à l'International Leadership School de Pretoria, Siteny retourne à Madagascar où il fonde des entreprises dans le secteur de la télécommunication et des médias, y compris la création de Radio Siteny en 2013. Parallèlement, il continue de briller dans le monde du judo. Il devient plusieurs fois champion de Madagascar et même entraîneur national avant d'être élu à la tête de la Fédération malgache de Judo en 2009. Ses efforts sont récompensés en 2021, lorsqu'il est élu président de l'Union Africaine du Judo et devient également vice-président de la Fédération internationale de judo.


Carrière politique

Siteny Randrianasoloniaiko fait son entrée en politique en 2013, élu député sous la bannière de HVM. Il est réélu en 2019, cette fois avec l'IRD, et il se distingue notamment par son opposition à des projets miniers controversés comme Base Toliara, en raison de leurs impacts environnementaux. En vue de l’élection présidentielle de 2023, il lance le concept de MIHAVA TOUR, un projet qui vise à recueillir les opinions des citoyens pour enrichir son programme politique.


Controverses

Bien que respecté dans plusieurs domaines, Siteny Randrianasoloniaiko n'est pas sans controverses. Ses relations étroites avec des personnalités russes comme Vladimir Poutine et Marius Vizer ont suscité des interrogations, notamment en raison de l'ingérence croissante de la Russie à Madagascar et dans l'Océan Indien. De plus, sa décision de se faire vacciner avec le Spoutnik V russe a été fortement critiquée, faute d'une recommandation des autorités médicales malgaches.



Le parcours de Siteny Randrianasoloniaiko est sans aucun doute inspirant. Né dans un quartier défavorisé, il a réussi à s'imposer aussi bien dans le sport que dans le monde des affaires et la politique. Son histoire montre qu'avec de la détermination et de l'ingéniosité, il est possible de franchir les barrières sociales et culturelles pour atteindre des sommets inattendus. À l'aube de l'élection présidentielle malgache de 2023, l'avenir semble prometteur pour ce leader polyvalent.

127 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page