top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Tensions à Ankatso : le campus sous pression

Ankatso s'embrase : entre revendications étudiantes et intervention musclée des forces de l'ordre. Découvrez les dessous de cet affrontement.


Hier à Ankatso, une protestation étudiante s'est rapidement transformée en un affrontement direct avec les forces de l'ordre. Les étudiants se sont rassemblés pour exiger la reprise des cours, interrompus par le mouvement de "l'université morte", et une augmentation de 100% des bourses d'études. Ces revendications n'ont pas été portées pacifiquement : des pneus ont été brûlés, bloquant la circulation. En réponse, les forces de l'ordre ont lancé des grenades lacrymogènes. Malgré ces actions répressives, les étudiants ont résisté, répondant avec des jets de pierres, ce qui a conduit à des courses-poursuites et, finalement, à huit arrestations à l'intérieur du campus universitaire.

L'intervention des forces de l'ordre à l'intérieur du campus a suscité de vifs débats. Pourtant, une lettre du Pr Mamy Ravelomanana, président de l'Université d'Antananarivo, a confirmé la suspension temporaire de la franchise universitaire, autorisant les forces de l'ordre à pénétrer dans l'enceinte pour "assurer la sécurité". Cet acte a pris de court de nombreux étudiants, qui affirment ne pas avoir été informés de cette décision.

Suite à leur arrestation, les huit étudiants ont été conduits à la brigade de gendarmerie de Betongolo pour être auditionnés. La communauté étudiante reste en attente de la libération de leurs camarades. Toutefois, aucune nouvelle manifestation n'est prévue pour aujourd'hui, en raison notamment de la distribution des bourses d'études et des Jeux des Îles de l’Océan Indien.

14 vues

Commenti


bottom of page