top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Une nouvelle convention d'établissement entre l'État malgache et Qit Madagascar Mineral

Madagascar bénéficie désormais de conditions plus avantageuses grâce à la nouvelle convention conclue entre l'État et QMM.

Le renouvellement de la convention d'établissement entre l'État malgache et Qit Madagascar Mineral (QMM) a été officiellement adopté lors du Conseil des ministres. Cette nouvelle convention se démarque de la précédente en offrant des conditions plus avantageuses pour Madagascar. L'un des principaux changements concerne le taux de redevances, qui passe de 2% à 2,5%. Cette augmentation garantit de meilleures perspectives de recettes pour le pays. De plus, Madagascar bénéficiera d'un allégement de sa dette, notamment grâce à l'effacement de l'avance de 77,2 millions de dollars consentie par QMM à l'État au titre de l'augmentation du capital en 2012 et 2015. Dans le cadre de cette nouvelle convention, l'État ne sera plus tenu de rembourser cette somme. De plus, sa participation aux éventuelles futures recapitalisations ne sera plus obligatoire, tout en maintenant son droit aux dividendes. L'État aura également une part de 20% des droits sociaux, lui permettant d'avoir deux représentants au sein du Conseil d'administration.


En ce qui concerne les avantages financiers, QMM versera à l'État un dividende anticipé de 12 millions de dollars dès cette année. De plus, à partir de cette année jusqu'en 2030, l'État percevra 40% des dividendes, même si l'investissement initial de QMM n'est pas encore amorti. Cette part de dividende augmentera à 60% de 2031 à 2048. La nouvelle convention d'établissement prévoit également des mesures en faveur du développement social et environnemental. QMM participera ainsi à la réhabilitation de la RN13 pour un montant de 8 millions de dollars dès l'entrée en vigueur de la convention. De plus, le budget RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de QMM sera augmenté de 4 millions de dollars par an. Cette nouvelle convention apporte donc une série d'innovations, tant sur le plan fiscal que sur la protection de l'environnement, renforçant ainsi les bénéfices pour Madagascar.

25 vues0 commentaire

תגובות


bottom of page