top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Charte de la FES : Tahina Razafinjoelina s'engage pour une conduite exemplaire

Tahina Razafinjoelina rejoint les leaders politiques signant la Charte de bonne conduite. Une nouvelle ère politique se profile-t-elle?


Tahina Razafinjoelina, chef du parti Tia Tanindrazana et candidat de la plateforme Firaisankinan’ny Tia Tanindrazana, est l'un des nombreux leaders politiques qui ont mis leur signature sur la Charte de bonne conduite de la Fondation Friedrich-Ebert (FES). Cette signature coïncide avec l’ouverture des candidatures à la présidentielle. Après avoir paraphé la Charte, Razafinjoelina a exprimé sa gratitude envers la Fondation Friedrich-Ebert pour cette initiative qu'il considère cruciale. Accompagné de sa délégation, dont Dama et Patrick Raharimanana, anciens candidats présidentiels, Razafinjoelina a souligné l'importance de ce geste.

Plusieurs formations politiques ont déjà manifesté leur engagement en signant cette Charte, soulignant ainsi leur dévouement envers des valeurs essentielles telles que le respect mutuel, la transparence et la promotion d'un débat ouvert et constructif. Razafinjoelina, en accord avec ces principes, a mis l'accent sur la nécessité de solidarité entre les différents acteurs politiques. Pour lui, les conflits politiques ne servent pas le pays et il est crucial de mettre fin aux querelles stériles, en se concentrant plutôt sur une vision claire pour l'avenir.

Lors de ses déclarations, Tahina Razafinjoelina a exprimé sa conviction quant à la nécessité d'un pluralisme politique robuste. En faisant référence aux pratiques actuelles, il a suggéré d'éliminer la culture de la confrontation, soulignant que l'unique adversaire est la pauvreté. Razafinjoelina aspire à un changement radical dans la manière dont la politique est menée, préconisant de dépasser le culte de la personnalité et l'utilisation inappropriée des institutions religieuses à des fins politiques.

bottom of page