top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Collectif des candidats : un front uni contre la candidature d'Andry Rajoelina


Face à la candidature du président sortant, Andry Rajoelina, pour les élections présidentielles du 9 novembre, le Collectif des candidats prend des mesures pour empêcher sa participation. Ce groupe interpartisan se mobilise dans un contexte électorale déjà tendu, pointant des irrégularités légales qu'ils considèrent comme étant inadmissibles.


Débat sur la nationalité : un feu toujours vivant

Le débat concernant la nationalité française d'Andry Rajoelina persiste. Selon les membres du collectif, cette question pose un problème sérieux, suggérant que le président actuel n’est pas en mesure de se présenter aux élections en vertu du code de nationalité malgache. « En l'acceptant à participer à cette élection, nous sommes complices de cette infraction », souligne un député.


Un appel à l’unité

Huit personnalités politiques se sont déjà exprimées publiquement contre la candidature de Rajoelina. Parmi eux se trouvent des anciens présidents et des figures politiques de premier plan. Ils appellent à un front uni pour s'assurer que les élections se déroulent en respectant l'intégrité du processus légal.


Stratégie évolutive

Suite à l'annonce de la candidature de Rajoelina pour un nouveau mandat, le collectif envisage de changer sa stratégie. Cette décision intervient notamment après que les membres du collectif ont été empêchés à deux reprises d’organiser des rassemblements en une semaine.


Mise en garde des institutions

Le collectif accuse également la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) et la Commission électorale nationale indépendante d'être en faveur de Rajoelina et les rend responsables des troubles qui pourraient éclater. « La HCC sera responsable des troubles qui pourraient se produire », a déclaré un animateur d’un Talk Show populaire, en insistant sur la nécessité de « se dresser contre cette énième transgression de la loi ».


Climat électoral tendu

La situation actuelle ne prévoit rien de bon en termes de stabilité. Le collectif espère que sa mobilisation contribuera à une prise de conscience et à un changement de cap, non seulement en ce qui concerne la candidature de Rajoelina, mais aussi pour l'intégrité globale du processus électoral.


En ces temps électoraux, la montée en puissance du Collectif des candidats contre Andry Rajoelina dénote une tension palpable dans le paysage politique malgache. Leur démarche, bien que contestée par certains, met en lumière les défis majeurs de la gouvernance démocratique et de la légitimité électorale à Madagascar. Leur succès dans cette entreprise sera un test non seulement de leur propre influence politique, mais aussi de l'état de la démocratie malgache elle-même.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page