top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Crise au Soudan: la menace d'une division nationale


Dans le contexte d'une guerre qui dure depuis sept mois, le Soudan fait face à une menace grandissante de partition. Les Forces de soutien rapide (FSR), commandées par le général Mohammed Hamdan Daglo, connu sous le nom de "Hemetti", renforcent leur emprise sur l'ouest du pays, mettant en péril la cohésion nationale. Cette situation critique a entraîné un déplacement massif de civils vers des zones plus sûres, comme le Tchad voisin, exacerbant la crise humanitaire.


Le siège d'El-Fasher

El-Fasher, la capitale du Darfour du Nord, est actuellement assiégée par les FSR, qui ont déjà conquis des points stratégiques dans la région, y compris Nyala et Zalingei. Les habitants de la ville et les réfugiés qui y ont trouvé refuge vivent dans des conditions précaires, avec une pénurie de services essentiels, notamment de soins médicaux et d'approvisionnement en nourriture, transformant la ville en un "immense camp de déplacés".


Un avenir Incertain

Les conséquences de la guerre au Soudan sont alarmantes, avec un pays qui se trouve à la croisée des chemins, divisé entre l'armée régulière et les paramilitaires des FSR. La comparaison avec la crise en Libye est inévitable, suggérant l'émergence de deux zones distinctes sous le contrôle de deux forces opposées. Cette fragmentation menace la stabilité et l'unité du Soudan, déjà fragilisées.


Alors que la situation au Soudan continue d'évoluer, la communauté internationale et les acteurs régionaux observent avec une inquiétude croissante. La possibilité d'une partition du pays soulève des questions fondamentales sur l'avenir du Soudan, son intégrité territoriale et la sécurité de ses citoyens. La résolution de ce conflit et la réconciliation nationale deviennent des priorités absolues pour prévenir une scission permanente et dévastatrice.

0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page