top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le paiement des cotisations internationales : Madagascar s'engage


Le conseil des ministres de Madagascar, lors de sa récente réunion, a pris des décisions importantes concernant le paiement des cotisations du pays à diverses organisations internationales. Cet engagement démontre l'importance de Madagascar en tant que membre actif de la communauté internationale et son désir de participer activement aux affaires mondiales. Cet article explore en détail les décisions prises par le conseil des ministres et leur impact sur le pays.


Paiement des cotisations à la SADC et au COMESA

L'un des points saillants de la réunion du conseil des ministres a été l'adoption du paiement des cotisations de Madagascar à la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) et au Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA). Ces cotisations couvrent les années 2022 et 2023. Cette décision témoigne de l'engagement de Madagascar envers ces organisations régionales et de son désir de contribuer à leur fonctionnement.


Les avantages pour Madagascar

Le paiement de ces cotisations présente plusieurs avantages pour Madagascar. En tant que membre de la SADC et du COMESA, le pays a accès à un marché régional plus vaste, ce qui peut stimuler le commerce et l'économie. De plus, cela renforce les liens diplomatiques avec d'autres pays membres de ces organisations, favorisant ainsi la coopération régionale.


Engagement envers la justice internationale

Outre les cotisations à la SADC et au COMESA, le conseil des ministres a également pris des mesures pour renforcer l'engagement de Madagascar envers la justice internationale. Le pays s'engage à payer ses cotisations annuelles en tant que membre de la Cour Pénale Internationale (CPI) et de l'Association Africaine des Hautes Juridictions Francophones. Cela reflète l'importance que Madagascar accorde à l'État de droit et à la coopération juridique internationale.


Investissement dans l'infrastructure

Un autre aspect notable de la réunion du conseil des ministres a été la décision de prendre en charge par l'État le paiement des impôts et des taxes douanières sur l'importation des installations de transport par câble (téléphérique) reliant plusieurs zones, notamment Soarano et Ivandry, ainsi qu'Anosy et Ambatobe. Cette initiative vise à améliorer l'infrastructure de transport dans le pays, ce qui peut avoir un impact positif sur la mobilité et la connectivité interne.


Réforme administrative

Enfin, le gouvernement et la Primature ont pris la décision d'abroger le décret n°2017-031 du 11 janvier 2017, qui portait sur la nomination d'Olaf Francis au poste de directeur financier du conseil de discipline budgétaire et financier. Cette mesure peut indiquer des changements ou des réformes administratives en cours au sein du gouvernement.


En conclusion, la récente réunion du conseil des ministres de Madagascar a mis en lumière l'engagement du pays envers la communauté internationale, la justice, l'infrastructure et la réforme administrative. Ces décisions reflètent la volonté de Madagascar de jouer un rôle actif dans les affaires mondiales et de contribuer à la croissance et au développement du pays.

13 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page