top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Massacre de 10 otages par une milice communautaire en RDC

La milice communautaire Codeco a exécuté dix-sept otages pris en captivité samedi dernier en Ituri, province du nord-est de la République démocratique du Congo, où les exécutions sont devenues fréquentes depuis fin 2022, selon des sources locales.


Une milice communautaire, Codeco, a exécuté 17 otages dans le village de Pechi, province de l'Ituri, en République démocratique du Congo, dimanche dernier. Les otages avaient été capturés samedi entre les villages de Bambu et Kobu, dans le territoire de Djugu. Le convoi dans lequel se trouvaient les otages était composé de deux véhicules se rendant de Bunia à Mongbwalu lorsqu'il est tombé dans une embuscade. Les otages ont été exécutés en représailles à la mort de trois membres de Codeco tombés dans une embuscade d'une milice rivale. Une femme enceinte faisait partie des otages exécutés. Les exécutions sont devenues fréquentes dans cette province depuis fin 2022.


Depuis fin 2022, la province riche en or de l'Ituri en République démocratique du Congo connaît une recrudescence de la violence qui a coûté la vie à des dizaines de personnes chaque semaine. Le 18 mars, plus d'une trentaine de personnes, dont des femmes et des enfants, ont été massacrées dans plusieurs villages. La milice Codeco a été mise en cause dans ce massacre. Codeco est une milice de plusieurs milliers d'hommes qui affirme protéger la tribu Lendu face à une tribu rivale, les Hema, défendus par une autre milice, les "Zaïre". Depuis la reprise du conflit en 2017, plus d'un million et demi de personnes ont fui et des milliers de civils ont été tués. La province avait connu un conflit similaire entre milices communautaires entre 1999 et 2003, qui avait fait des milliers de morts jusqu'à l'intervention de l'opération Artémis, une force européenne placée sous commandement français.

8 vues0 commentaire

Σχόλια

Βαθμολογήθηκε με 0 από 5 αστέρια.
Δεν υπάρχουν ακόμη βαθμολογίες

Προσθέστε μια βαθμολογία
bottom of page